ACTUALITESBLOG

Chiffre d’affaires stable pour Nexity au 1er trimestre

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Nexity, premier promoteur immobilier français, a publié mercredi un chiffre d’affaires stable au premier trimestre, de 895millions d’euros, confirmant ses objectifs financiers pour 2023, mais se montrant plus prudent à plus long terme.

Au premier trimestre, Nexity enregistre une baisse du chiffre d’affaires dans l’immobilier résidentiel, compense par une hausse de l’activité dans l’immobilier d’entreprise.

Son objectif de 4,5milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2023 reste inchangé.

Les promoteurs favorisent un contexte économique défavorable, pris entre la hausse des coûts de construction et les difficultés des acquéreurs pour accéder au crédit.

Nous restons sur l’analyse que nous avions faites la fin de l’année dernière, en disant que cette anne 2023 allait tre compliqué, avec un mars en réplique au premier semestre et une stabilisation espré au second, a expliqué l’AFP le directeur général dlgu Jean-Claude Bassien.

Cependant la poursuite prolongée de la dégradation du mars pourrait conduire le groupe, en cours d’année, ajuster le planning d’exécution des résultats financiers associés Imagine 2026, son plan stratégique horizon 2026, déclare la PDG Vronique Bdague dans un communiqué.

Pour 2026, le groupe vise actuellement un chiffre d’affaires annuel d’au moins 6milliards d’euros, 500millions de résultat opérationnel courant et une part de mars dans le résidentiel supérieur de 20%.

Il prévoit de verser chaque année un dividende d’au moins 2,50 euros par action, et de conserver sa dette financière sous le seuil de 2,5 fois son excdent brut d’exploitation.

Dans l’immobilier résidentiel, son cur de métier, Nexity a enregistré au premier trimestre 2.811 réservations, soit une baisse de 19% sur un an, pour un chiffre d’affaires en recul de 8% 577millions d’euros.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

C’est très honorable dans l’environnement de mars, mais c’est une baisse qui est signifiante, a commenté Jean-Claude Bassien.

Le groupe profite en revanche de son activité dans l’immobilier d’entreprise, tire par deux grands projets : son futur sige Saint-Ouen et celui d’Engie la Garenne-Colombes.

Dans cette activité, le chiffre d’affaires a grimpé de 74%, 125millions d’euros.

Sa branche services affiche elle un chiffre d’affaires quasi stable, 194millions d’euros. L’immobilier gr (résidences étudiantes, coworking…), un des axes de développement stratégiques du groupe, est en nette progression, de 24% sur un an, tandis que la branche distribution, regroupant notamment une filiale spécialisée dans l’investissement immobilier, accuse, elle, une baisse de 26%.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *