ACTUALITESBLOG

La Bourse de Paris son plus bas depuis près d’un mois

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,85 % jeudi, touchant son plus bas depuis un mois, après une décision de la Banque centrale européenne sans surprise et des résultats d’entreprises décevantes.

L’indice vedette CAC 40 a perdu 63,06 points 7.340,77 points, son plus bas niveau depuis le 6 avril. En trois sances, il a perdu 2,01%.

La Banque centrale européenne (BCE) a ralenti jeudi le rythme de ses hausses de taux mais maintient une politique montaire restrictive aussi longtemps que nécessaire pour combattre une inflation toujours trop élevée.

La BCE parle toujours de l’inflation, mais le message sur les conditions de crédits à prendre les devants, et le durcissement observé au premier trimestre vient expliquer le passage une hausse de 0,25 point de pourcentage, au lieu de 0,50 jusqu’à ‘En début d’anne, explique Nicolas Leprince, Grant d’Edmond de Rothschild AM.

Il a également pas que la BCE compte réduire un rythme plus rapide son stock de dettes publiques et privées, une position pas complètement attendue par les marches. L’achat massif de dettes ces dernières années avait permis de baisser la pression sur les taux d’intérêt des États et d’apporter de la liquidité aux marchés.

Pas de quoi, parmi les annonces de la BCE, garder le cap haussier qui avait permis au CAC 40 de s’approcher des 7.600 points en avril.

Si, d’un point de vue micro, les résultats des entreprises sont bons dans l’ensemble jusqu’ici, l’atmosphère des marches est alourdie par la crise des banques régionales américaines, la hausse de la volatilité ou encore les négociations qui patinent sur le plafond de la dette américaine, explique M. Leprince.

Après le rachat de First Republic, une autre banque régionale, PacWest, est malmène par les marches, et perd encore 50 % de sa valeur Wall Street au moment de la culture parisienne.

L’activité économique donne aussi des signes de ralentissement depuis plusieurs mois. En France, le dynamisme du secteur privé en France au moins fort qu’initialement estim en avril, l’accélération de la hausse dans les services ayant t clipse par le plus fort réplique depuis près de 3 ans dans le secteur manufacturier, a rapport jeudi l’agence S&P.

Valneva double ses ventes

Le laboratoire franco-autrichien de biotechnologie Valneva a annoncé jeudi avoir réduit sa perte nette de 18,1 millions d’euros au premier trimestre, contre 26 millions d’euros l’année précédente. Ses ventes de produits ont pratiquement doublé sur la même période et atteint 32,1millions d’euros, pour un chiffre d’affaires total en hausse de 53,6%.

Son action a décoller de 24,45% 5,24euros. En 2023, elle baisse encore de 15,84%.

Des résultats pas la hauteur

Parmi les résultats d’entreprises sur le CAC 40, ArcelorMittal (-5,44% 24,26euros), Capgemini (-2,50% 162,10euros), Veolia (-2,62% 27,87euros), Legrand (- 1,70% 84,34euros) ont aussi souffert.

Hors publication, Teleperformance (-7,24% 163,25euros), et Publicis (-5,72% 68,22euros), ont aussi dévissé.

Les ventes du distributeur Casino ont baiss de 2,3% en France au premier trimestre 2023, une mauvaise performance dans un contexte d’inflation qui gonfle les ventes de la grande distribution, et le groupe a annonc jeudi avoir probablement baiss ses prix pour diminuer les clients.

Son action a perdu 5,74% 7,89euros, après avoir chut de plus de 10% dans les premiers changements. Sa maison mère Rallye a perdu 3,91% 1,33euro.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *