une croissance toujours soutenue associée à une rentabilité record


Gorodenkoff Productions OU/Gorodenkoff – stock.adobe.com

Non content d’avoir dégagé une rentabilité historique au 1er semestre de 2022, le groupe de R&D externalisée reste optimiste pour la seconde partie de l’exercice. En vue: le cap des 50 000 ingénieurs.

On savait déjà, depuis le creux de l’été, que les facturations d’Alten avaient été très dynamiques au 1er semestre 2022: réalisées aux deux tiers hors de France, ses ventes de 1,83 milliard d’euros avaient décollé de 30,9% sur un an en données publiées. En données organiques, ce qui exclut notamment quatre acquisitions, la tendance demeurait soutenue: (+ 19,8%), surtout à l’international (+ 21,5%), sans ralentissement au 2ème trimestre.

Rappelons qu’au 1er semestre 2019, avant la pandémie, les ventes étaient légèrement inférieures à 1,30 milliard. «Tous les secteurs d’activité sont en croissance et ont dépassé leur niveau d’avant crise, y compris l’aéronautique civile et l’automobile», souligne la direction.

Une rentabilité historique

Le groupe d’ingénierie a dévoilé ce matin les comptes correspondants. Le résultat opérationnel d’activité (ROA) a pris 52,1% à 208,6 millions d’euros et donc porté la marge à 11,4%, du jamais vu (le précédent record semestriel remonte à 2016, avec 10,2%), soit + 160 points de base sur…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 64% à découvrir.

Le meilleur du conseil boursier : 0,99€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.