google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

une ancienne institutrice de 96 ans arnaque de 200 000 euros

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Une fausse avocate à propos d’aider la nonagnaire à régler un litige avec l’opérateur téléphonique Orange avant de lui soutirer près de 200000euros en 6 mois. Si la fraude s’arrête grâce à un proche, les fonds sont perdus et les banques se disent incomptentes.

Une escroquerie de 200000euros. Une femme ge de 96 ans a vid un contrat d’assurance vie sur les mauvais conseils téléphoniques de personnes malveillantes.

Ce n’est pas que je me sente coupable, mais j’ai fait confiance bêtement. J’ai t trop crdule, raconte la nonagnaire des Hauts-de-Seine au parisienne. En six mois, deux escrocs organises ont précisément soutiré 194000euros l’ancienne institutrice en se faisant passer pour de faux agents de l’opérateur téléphonique Orange. Pour régler un litige d’impay, ils lui proposent les conseils d’une avocate, en change d’importantes sommes d’argent.

Pendant l’t 2021, Eugnie prend sa retraite en trois fois 38500euros au Crédit Mutuel, pactole qu’elle remet en main propre la fausse avocate, critique le quotidien. Une dizaine de virements de 10000euros chacun vers la Belgique via un compte ouvert la Société Générale ont aussi t réalisé ainsi que des retraits réguliers, dont le contenu à remis en main propre un complice de l’avocate, pour un total de 25000euros.

C’est finalement au moment, où la victime envisage de vendre son appartement qu’un proche s’apéroit de l’arnaque et la pousse à déposer plainte. On est parvenu à sauver 60000euros, et Eugnie à place sous curatelle simple, souffle son ami Jean-François. Pour autant, les malfaiteurs ne sont pas identifiés et la plainte est classe sans suite en septembre 2022. L’ancienne institutrice ne devrait jamais revoir son argent.

Quel rôle pour les banques ?

Et les banques dans cette affaire ? Comment ne sont-elles pas intervenues face à de tels mouvements sur les comptes d’une femme ge de 96 ans ? Elles avancent le principe de non-immigration, qui prévoit que la banque ne peut s’immiscer dans les affaires de son client, sauf anomalie apparente.

Dans les colonnes du parisiennele Crédit Mutuel explique : Nous avons fait signer des lettres de décharge et adresse plusieurs courriers de mise en garde de la clientèle, qui a systématiquement expliqué qu’elle faisait ce qu’elle voulait de son argent.

Arnaque au faux conseiller : les bons réflexes pour se faire rembourser par votre banque

Si la banque ne fait rien alors qu’elle constate un abus, sa responsabilité peut-être engagée, c’est la question du devoir de vigilance qui se pose, explique au quotidien Mlanie Saldanha, juriste l’UFC-Que Choisir.

L’enjeu est de taille. La logique veut que votre banque vous rembourse sur le champ en cas d’arnaque, mais certaines refusent, vous accusant de négligence. Dans cette optique, il est notamment recommandé de ne pas s’incriminer lors de son dépôt de plainte.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *