Un marché du littoral orienté à la hausse


Évolution des prix médians des appartements et maisons dans l’ancien des stations balnéaires – Période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018

Dans les grands secteurs touristiques français, le prix médian au m² est souvent supérieur à 3 000 €, dépassant même les 5 000 € à Arcachon, Roquebrune-Cap-Martin ou Bandol. Si les stations de la Côte d’Azur sont en tête de ce classement, les villes réputées du littoral Atlantique sont aussi concernées : Biarritz (4 690 € en appartements anciens), Arcachon (5 170 €), Deauville (4 420 €), Le Touquet (4 310 €) sont des exemples qui confirment un niveau de prix élevé et souvent supérieur à celui des métropoles de plus grande importance mais éloignées de la mer.

Comme sur le reste de la France, le marché immobilier du littoral est orienté à la hausse. À titre d’exemple, les prix médians des appartements anciens progressent de 10 % à Arcachon et à Pornichet, de 9 % à Saint-Malo et de 6 % aux Sables-d’Olonne et à La Ciotat. En maisons anciennes, certaines ont vu leur prix augmenter fortement sur un an : +15 % à Saint-Malo, +13 % à Hyères, +12 % à Agde et Concarneau.

Cependant, les résultats persistants et quelques baisses sont constatés aussi bien en appartements (-8 % à Bastia, -6 % à Cherbourg-Octeville, – 3 % à Saint-Raphaël et à Dunkerque) qu’en maisons (-8 % à La Baule, – 5 % à Saint-Raphaël, -2 % à Biscarrosse).



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.