google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
BLOGBOURSE

un atterrissage de la croissance plus rapide qu’escompté

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ALAIN JOCARD/AFP

L’ESN vise désormais le bas de la fourchette des perspectives initialement fournies pour 2023. Un profit warning qui a fait dévisser le titre hier.

Avec une chute de près de 7% jeudi à l’ouverture, l’action Aubay affichait hier matin la plus mauvaise performance du SRD. La faute à des comptes semestriels moins bons que prévu par les investisseurs, et surtout à la révision en baisse des guidances pour l’exercice, qui avaient été confirmées fin juillet lors du point sur l’activité du deuxième trimestre.

D’avril à juin, les facturations d’Aubay s’étaient élevées à 131,9 millions d’euros, pour une croissance organique de 2,3%, bien loin de la progression de 10,3% enregistrée au premier trimestre. Un ralentissement qui était anticipé, notamment en raison d’un effet calendaire défavorable avec deux jours ouvrés en moins. Sur le semestre, le chiffre d’affaires se monte à 274,8 millions d’euros, en hausse de 6,3%.

Une marge opérationnelle d’activité en net repli

Le résultat opérationnel d’activité a été affecté à la fois par ce calendrier pénalisant et par un taux d’activité revenu en un an de 95,2% à 92,3%. Il s’établit à 22,7 millions d’euros, soit une baisse de 8%, pour une marge de 8,9%…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 53% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement. Sans engagement.

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *