Taux de chômage harmonisés de l’OCDE – Mise à jour : mars 2018


Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 5.5% en janvier 2018

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus PDF)

12/03/2018 – Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 5.5% en janvier 2018. Dans l’ensemble, 34.5 millions de personnes étaient au chômage dans la zone OCDE1,9 millions de plus qu’en avril 2008.

Dans la zone euro, le taux de chômage était stable à 8,6 % en janvier. Le taux de chômage était en baisse de 0,2 point de pourcentage ou plus en Slovénie (baisse de 0.3 point de pourcentage, à 5.9%) et aux Pays Bas (baisse de 0,2 point de pourcentage, à 4,2%). En revanche, il était en hausse de 0,2 point de pourcentage en Italie (à 11,1 %, rétablissant son niveau de novembre 2017).

En dehors de la zone euro, le taux de chômage était en baisse de 0,3 point de pourcentage en Israël (à 3,7%) et au Japon (à 2,4%), et de 0,1 point de pourcentage en Corée (à 3,6%) et au Mexique (à 3,3%). Il était stable aux États-Unis (à 4,1%) et en hausse de 0,1 point de pourcentage au Canada (à 5,9%). Des données plus récentes indiquent qu’en février le taux de chômage restait stable aux États-Unistandis qu’il diminuait de 0,1 point de pourcentage au Canada (à 5,8%).

En janvier, le taux de chômage de la zone OCDE verser les femmes (en baisse de 0,1 point de pourcentage, à 5,6%) est resté légèrement supérieur à celui des hommes (inchangé à 5,4%). Au cours des quatre dernières années, la différence entre les taux de chômage des hommes et des femmes a oscillé entre 0.1 et 0.4 point de pourcentage. La différence de taux de chômage entre hommes et femmes est évalué plus élevé dans la zone euro où le taux de chômage des femmes en janvier était supérieur de 0,7 point de pourcentage à celui des hommes. Inversement, le taux de chômage des hommes se situait à 0,3 point de pourcentage au-dessus de celui des femmes aussi bien au Japon qu’aux États-Unis.

Le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) de la zone OCDE une baisse de 0,2 point de pourcentage en janvier (à 11,4 %), deuxième baisse mensuelle consécutive, mais reste plus de deux fois plus élevée que celle des autres tranches d’âges.

@OECD_STAT

Aussi disponibleÉgalement disponible(s)





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.