google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

suppression des pices de 1 et 2 centimes d’euro en 2023 ?


Depuis plusieurs mois, la Commission européenne doit se prononcer sur la suppression des pices de 1 et 2 centimes d’euros. Selon les informations de MoneyVox, la décision est repoussée aux calendes grecques, notamment en raison de l’inflation,

La Commission européenne devait se prononcer au mois de décembre sur la suppression des pices de 1 et 2 centimes d’eurosmais selon nos informations, il n’en sera rien avant plusieurs mois.

De Bruxelles Strasbourg, le sujet reste dans les cartons. Il n’y a rien de nouveau sur la suppression des pices de 1 et 2 centimes, confirme une source la Commission européenne. Cette dernière n’a pas pour autant abandonné le sujet et devrait d’ici quelques mois (ou années ?) proposer une législation fixant fin l’mission de pices de 1 et de 2 cents et introduisant des règles communes en matière d’arrondi.

En mai dernier, 72% des citoyens européens ayant répondu à une consultation (17000 votants sur plus de 320millions d’habitants) ont estimé que les pices rouges n’étaient pas utiles. Cinq pays européens ont déjà franchi le pas en fixant ces petits centimes : les Pays-Bas, l’Italie, la Finlande, la Belgique et l’Irlande.

Un sujet tabou en priode de forte inflation

Pour autant, la Commission européenne a obtenu peu de ses positions unilatérales et la France a choisi de temporiser sur un sujet qui n’est pas de cruche prioritaire. Surtout en période de forte inflation ou la suppression de ces pices fait craindre que l’arrondi se fasse l’euro supérieur ce qui pénaliserait le pouvoir d’achat du consommateur.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères verser limiteur vos frais bancaires

Ces pices de 1 et 2 centimes, dont 300millions ont encore t frapps cette anne en France, permettent d’avoir un prix au plus près de la valeur relle du bien majore de la marge commerant, plaide la CGT dans un communiqué relay par Les Échos. Le syndicat craint que la disparition de ces pices encourage les commerçants à arrondir les prix leur avantage exclusif. (…) Alors que tous les consommateurs de la zone euro sont confrontés à une inflation sans précédent, ils ne comprendraient pas que la disparition des pices de 1 et 2 centimes soit arrêtée dans un tel contexte alors même que cette disparition risque d’aggraver l’inflation.

La France fait face à une forte inflation pour la première fois depuis les années 1980 et les prévisions pour le début d’année 2023 – 7 % ? – ne sont pas recommandées.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *