Stéphane Bern s’insurge contre la démolition d’une maison alsacienne


« Monsieur Patrimoine » est en colère ! Stéphane Bern, qui a dénoncé le mois dernier, une «déficience de l’État» dans le dossier du patrimoine, en a remis une couche ce jeudi. Le présentateur de «Secrets d’histoire» s’est insurgé contre la démolition d’une maison typique alsacienne du 19e siècle. «Quel scandale patrimonial ! Stop aux démolisseurs ! Ces élus devront un jour rendre des comptes», a lâché sur son compte Twitter Stéphane Bern qui avait refusé, en fin d’année dernière, une lettre au maire d’Hochfelden (Bas-Rhin) pour lui demander de renoncer à son projet (voir ci-dessous).

Malgré le soutien de l’animateur de télévision, l’édile de cette petite commune de 4000 habitants (voir la carte ci-dessous) a décidé de raser une maison à colombages dont la municipalité était propriétaire, rapporteur Les Dernières Nouvelles d’Alsace. «Un jeune couple était prêt à l’acheter [la maison] pour 50.000 euros et à la rénoveraffirme Denis Elbel, vice-président de l’Association pour la sauvegarde de la maison alsacienne (Asma), cité par les DNA. Mais l’évaluation de la valeur du bien par l’État était de 110.000 euros, une somme bien trop élevée pour une maison habitée depuis 40 ans dans laquelle il fallait tout refaire.» Le dirigeant de l’association déplore que la mairie n’ait pas pris le soin de récupérer les colombages. «Tout va partir à la benne ! On arrache tout.»

» LIRE AUSSI – Aux Sables-d’Olonne, la démolition de cette villa est un interminable feuilleton

À la place de la maison, le maire Georges Pfister avait décidé d’aménager un parking de 20 places. Mais l’élu devra revoir sa copie car son permis d’aménagement a été retoqué par l’Architecte des bâtiments de France qui estime que «le terrain est constructible» et se dit «surprise» par la démolition. «Nous avons effectué un travail d’accompagnement en amont avec le maire pour sauver cette maison et une réunion était prévue prochainement», précise l’architecte. Pour utiliser le terrain désormais nu, la mairie devra donc formuler une nouvelle proposition.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.