google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Prime inflation, impt sur le revenu… Ces réformes ont surtout profit aux plus aiss


Prime inflation, chèque carburant, refonte du barme de l’impôt sur le revenu, suppression de la taxe d’habitation… Depuis 2 ans, le gouvernement multiplie les mesures pour restituer le pouvoir d’achat aux Français. Mais si le niveau de vie moyen augmente au rythme des réformes, les inégalités, elles, se creusent.

Ce mardi 22 novembre, l’Insee a publié un dossier dans lequel le bureau des statistiques dresse le bilan des réformes sociales et fiscales mises en place en 2020 et 2021. Verdict ? Ces mesures ont permis d’augmenter le revenu disponible des Français de 12,7milliards d’eurossoit 1,1% de hausse. Concrètement, le gain moyen atteint 280 euros par an et par personne, précise l’Insee, dont 240euros pour les mesures de 2020 et 40 euros pour celles de 2021.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 8 offres comparent

Fortes disparités

Cependant, derrière cette moyenne se cache d’importantes disparités. Dans son étude, l’Insee distingue en effet deux types de mesures : les mesures prises, comme la baisse de l’impôt sur le revenu en 2020, la suppression de la taxe d’habitation, les revalorisations du minimum vieillesse et de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi). Et les mesures ponctuellescomme le chèque énergie et l’indemnite inflation.

Or, les mesures prennent, qui représentent près de 90% de la hausse totale du revenu disponible des ménages ont profit de manire plus marque aux 50% de personnes les plus aises, estime l’Insee. Dans le détail, ces dispositifs auraient permis une augmentation du niveau de vie de 470euros en moyenne pour les foyers les plus aiss, contre seulement 90euros verser les 50% de Français les plus modestes.

Par contraste, les mesures ponctuelles n’ont contribué qu’à la hauteur de dix% la hausse du revenu moyen des ménages. Cependant, ces aides ont davantage cibl les gestions les plus modestes. En 2020, le versement des aides exceptionnelles de solidarité (AES) et de la majoration de 100euros de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) ont par exemple mobilis 2,1milliards d’eurosdont quatre cinquimes ont t distribus aux 30% de personnes les plus modestes.

Chque nergie, prime de Nol… Liste et calendrier des aides qui peuvent vous concerner



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *