google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Pour s’offrir une maison de 100 m² en Île-de-France, le coût du crédit flambé


«Sauf si vous achetez sans emprunt, rares sont les ménages qui sont sûrs d’avoir un crédit immobilier», affirme Maël Bernier, de Meilleurtaux. Même des quadras aisés, qui achètent un nouveau logement, peuvent être refoulés. «Il y a un peu moins de jeunes acheteurs à Paris, en sachant que la majorité des acquisitions immobilières, dans la capitale, sont des secundo accédants», analyse Me Thierry Delesalle, notaire à Paris. Ces 4 dernières années, l’accès au crédit était facilité par les taux de crédit historiquement bas. En moins d’un an, ils ont remonté en flèche même s’ils restent parmi les plus bas d’Europe. «Ils peuvent soit bloquer les acheteurs soit les inciter à acheter vite avant que les taux grimpent plus haut», décrypte Me Delesalle.

Mais les conditions d’octroi sont de plus en plus strictes et le coût du crédit de plus en plus cher. Les notaires du Grand Paris ont calculé les sommes qu’un emprunteur doit rembourser à sa banque chaque mois pour acquérir une maison de 100 m² en Île-de-France ou un appartement de 65 m². Le constat est sans appel : dans le premier cas, la mensualité va flamber de 14 % entre janvier 2022 et janvier 2023, passant de 1651 euros à 1876 euros, dans le cadre d’un emprunt de 100 % du prix d’achat remboursé en 20 ans. C’est en Grande Couronne que l’envolée est la plus spectaculaire : +12 % (entre décembre 2021 et octobre 2022) contre 10 % en Petite Couronne.

3427 euros à rembourser par mois à Paris

Dans le cas d’un appartement de 65 m², la hausse est de 11% (2030 à 2250 euros par mois) en Île-de-France. À l’étape des maisons, c’est aussi en Grande Couronne que l’envolée de la mensualité est le plus fort : +13 % contre 9 % en Petite Couronne. Une fois n’est pas coutume, Paris est un peu plus épargnée avec une hausse deux fois moins élevée, + 7 %, du fait de la légère érosion des prix de l’immobilier. Vous devrez tout de même rembourser pas moins de 3427 euros par mois pour vous offrir un 65 m². Soit trois fois plus qu’en Grande Couronne et deux fois plus qu’en Petite Couronne. «Même si d’autres paramètres sont susceptibles d’amortir ces évolutions (achat d’un logement plus petit, allongement de la durée d’emprunt, apport personnel plus important…), accéder à la propriété devient de plus en plus compliqué, dans un contexte où les perspectives sur les revenus ne sont pas favorables», soulignent les notaires du Grand Paris, dans leur dernière étude.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *