google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

pas d’amendement Modem sur la semaine de 35,5 heures


Durant le débat sur les retraites, les députés MoDem ne déposeront pas d’amendement visant à augmenter la durée de travail hebdomadaire d’une demi-heure, ils-ils ont indiqué mardi, après avoir provoqué un bref émoi dans la majorité avec cette proposition.

On met sur la table des hypothèses, des ides, mais ce stade de la discussion, on ne déposera pas quelque chose qui va sur le sujet des financements, a cart le dput Philippe Vigier, qui avait plaidé dimanche pour ces 35,5 heures de travail par semaine pour financer les pensions. Il n’y a pas de pataqus, il assure lors d’un point presse l’Assemblée, alors que cette proposition avait hriss le gouvernement et le groupe Renaissance.

Le MoDem, allié d’Emmanuel Macron, envisage autour d’une vingtaine d’amendements sur le projet de réforme. Les députés centristes veulent notamment une clause de revoyure, pour faire le point sur la trajectoire de la réforme des retraites le 1er janvier 2028.

Ils voudraient aussi améliorer le texte sur le taux d’emploi des seniors, par exemple par un bilan de carrière ds 46 ans, et entendent tre en pointe pour mieux prendre en compte les carrières haches, a suivi Philippe Vigier, député d’Eure- et-Loir.

Le président du groupe Jean-Paul Mattei a assuré que tout le monde est concentré et prend conscience que cette réforme est nécessaire pour des questions essentiellement budgétaires, il faut l’assumer.

Nobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

C’est sr qu’on regrette peut-être les retraites par points d’il ya deux ans, mais c’est comme a, on va faire avec. On accompagnera le mouvement, c’est le moment de faire cette réforme pour assurer la prennit du régime par répartition et le maintien du pouvoir d’achat des retraits, at-il soulign.

Dans ce projet de loi, il y a beaucoup de bonnes choses intéressantes sur les carrières longues, la pénibilité, les emplois comme les TUC (travaux d’utilité collectif), estime Jean-Paul Mattei.

Ce n’est vraiment pas le moment de trembler. Il faut qu’on avance en pack, solidaires. Cette réforme est nécessaire et répond à un certain nombre de questions d’égalité qui n’étaient pas combles, a ajouté le député d’Erwan Balanant. Si on ne bouge pas, on va vers des temps troubls, on aura sans doute un croulement des pensions, considérez cet lu du Finistre.

Reproduction interdite.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

[trustindex data-widget-id=3bf391e11277385bf3861797408]