objectif atteint pour l’anti-dépresseur en spray nasal


(CercleFinance.com) – Janssen, la filiale biopharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé mercredi qu’un essai de phase 3b sur son vaporisateur nasal Spravato avait atteint son critère principal dans le traitement du trouble dépressif majeur.

Ces résultats, dévoilés à l’occasion du congrès de l’Association allemande de psychiatrie, de psychothérapie et des maladies psychosomatiques (DGPPN), ont montré que le spray avait montré une ‘efficacité supérieure’ en matière de rémission au bout de huit semaines en comparaison de la quetiapine XR, un antipsychotique oral.

L’étude clinique a également atteint son critère d’évaluation secondaire, puisqu’une majorité des participants n’avaient pas rechuté au bout de huit mois.

Le trouble dépressif majeur se caractérise par des symptômes tels qu’une humeur maussade persistante, des changements liés à l’appétit et au sommeil, fatigue, une perte de motivation et une faible estime de soi.

Il touche environ 40 millions de personnes en Europe.

Spravato, un vaporisateur nasal autoadministré par la muqueuse des voies nasales, est indiqué pour le traitement des adultes n’ayant pas répondu adéquatement à au moins deux traitements distincts par des antidépresseurs différents.

Copyright © 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.


Twitter


Facebook


Linkedin


email





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *