google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

nouvelle hausse du taux directeur 6,25%


La Banque centrale indienne a relevé mercredi son taux directeur pour la cinquième fois cette année le portant à 6,25 %, soit une hausse de 35 points de base, tandis que l’inflation dans le pays « devrait se modérer ».

En septembre, la Reserve Bank of India (RBI) avait augmenté son principal taux d’intérêt pour la quatrième fois en cinq mois, représentant alors une augmentation totale de 190 points de base cette année.

La décision de la RBI, conforme aux attentes du mars, intervient quelques jours après un discours du président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, qui signalait que le moment de ralentir le rythme des hausses de taux pourrait intervenir ds la runion de décembre.

La troisième plus grande économie d’Asie a fortement rebondi, depuis la pandémie de coronavirus, avec un des taux de croissance les plus rapides au monde mais elle est présente face à la hausse des prix résultant de l’envole des cours des matières premières.

La croissance du PIB en Inde reste résistante et l’inflation devrait se modérer, a déclaré le gouverneur de la RBI, Shaktikanta Das, dans une mission diffusée sur internet.

Mais la bataille contre l’inflation n’est pas terminée, at-il averti, les points de pression d’une inflation leve et rigide, et l’exposition de l’inflation des denres alimentaires des facteurs internationaux et des vnements mtorologiques, persistent , a expliqué M. Das.

Cette année, la hausse des prix de la consommation s’est située régulièrement au-delà de l’objectif de 2% 6% de la Banque centrale. Elle a atteint un niveau record de 7,79% sur un an en avril, avant de retomber 7,01% en juin.

Selon les données les plus récentes, l’inflation a légèrement ralenti 6,77% en octobre après avoir atteint 7,41% en septembre, un plus haut depuis cinq mois.

La RBI a maintenu ses prévisions d’inflation de 6,7 % pour l’exercice fiscal en cours, qui se termine en mars, mais a réduit ses prévisions de croissance de 7 % à 6,8 %.

L’Inde importe plus de 80 % de ses besoins en pétrole brut et la hausse du prix de l’essence a eu un effet d’entraînement sur les prix de la consommation pour les 1,4 milliard d’habitants du pays.

Jusqu’à’ 150 € de prime l’ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Les exportations indiennes sont tombées 29,78milliards de dollars en octobre, soit leur niveau le plus bas en 20 mois, en raison de l’inflation levée et des craintes de récession affectant la demande sur les principaux marchés étrangers.

La roupie indienne connue des pertes record cette année, chutant jusqu’à 10 % par rapport au dollar américain tandis que le billet vert se reprenait.

Toutefois, la monnaie indienne s’avère plus résistante que celle de ses voisins asiatiques, grâce à l’intervention régulière de la RBI.

La croissance de l’activité économique de l’Inde mesure par l’évolution du PIB a ralenti de 6,3 % sur un troisième trimestre clos en septembre, selon les données officielles publiées la semaine dernière.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *