google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Nager en eau froide : bienfaits, mode d’emploi, contre-indications



L’hiver est là et le froid aussi. Bien qu’on se plaigne de la baisse des températures et de l’arrivée des premiers flocons de neige, le froid est tout de même très bénéfique à notre santé. Pour preuve, nos voisins nordiques consomment des bains d’eau froide depuis des lustres et ne s’en sont jamais plaint !

Au bord de la mer Méditerranée, les habitants ont pour habitude de se baigner à n’importe quelle saison. Les bains de mer en hiver sont bien ancrés dans les mœurs, nous apprenons Myriam Willemse, naturopathe spécialisée en nutrition sportive et régénération cellulaire. Auteure, avec Philippe Stéphanini, de Se baigner dans l’eau froide, c’est parti ! (Ed. Jouvence), Myriam Willemse nous explique les bienfaits des bains en eau froide pour la santé et pourquoi on devrait s’y mettre.

Est-ce que l’eau froide est bonne pour la santé ? Pourquoi ?

Myriam Willemse : Des études ont été réalisées et prouvent l’impact de l’eau froide sur notre système circulatoire. L’eau froide stimule les neurotransmetteurs sur la globalité du corps. J’ai suivi une dizaine de personnes, hommes et femmes de tout âge, avec des problèmes de santé, frileux et moins frileux. Ils se sont immergés dans l’eau froide. Au terme de mon étude, j’ai remarqué une amélioration de l’état de santé des personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires, avec une plus grande résistance au froid durant l’hiver. Une femme de 50 ans présentant une tension élevée a vu sa tension se normaliser. Cela est possible grâce aux oligo-éléments de l’eau de mer, qui ont un effet anti-stress.

L’eau froide soulage les articulations et, en immersion, notre poids est divisé par dix sous l’eau grâce à la poussée d’Archimède. La mer a un effet sédatif qui favorise la synthèse de la vitamine D, indiquée en cas d’arthrose. L’eau de mer est aussi riche en potassium, sélénium et magnésium.

Quelle température minimale pour se baigner ?

Cela dépend de la constitution de la personne (maigre, costaud, frileux…). Les personnes hachées auront plus de mal à s’immerger dans l’eau froide. Sinon, une eau comprend entre 0 et 4°C pour une personne en bonne condition physique est recommandé. Mais pour commencer en douceur, je préconise la douche écossaise (on alterne eau chaude et eau froide), une méthode d’adaptation et d’acclimatation moins stressante ou alors une immersion dans une eau à 15°C avec, ensuite, une réduction de la température.

Comment s’y prend-t-on pour commencer à se baigner en eau froide ?

L’idéal serait de commencer à se baigner 1 à 5 fois par semaine avec 2mns30 ou 5mns d’immersion, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’on ressente des picotements. On peut le faire avec ou sans équipement. L’immersion comprend tout le corps. Si on met la tête dans l’eau, le corps va se refroidir beaucoup plus vite. Mais elle n’est pas nécessaire, on peut juste marcher dans l’eau (long manteau) pour apporter de l’oxygène dans le sang et alimenter les organes en sang neuf.

On peut également débuter chez soi, dans une piscine (il y aura moins de bénéfices dans l’eau chlorée qu’en mer) ou sous sa douche. Les rivières ou lacs sont aussi des endroits à privilégier.
Pour ce qui est de l’équipement pour nager en eau froide, il faudra se munir d’une combinaison de plongée en néoprène, d’une paire de gants, d’un bonnet et de chaussons. Elle n’est pas obligatoire, cela dépend uniquement de votre ressenti.

Y at-il des contre-indications ou un âge à ne pas dépasser pour cette activité ?

Les personnes ayant des antécédents de troubles cardio-vasculaires (thrombose, angine de poitrine, AVC…) devra se tourner vers la douche écossaise. Si on a pris un repas riche en graisse/protéines, on attend la fin de la digestion soit 4h car l’eau froide peut la perturber. On n’hésite pas à demander conseil à son médecin avant de se lancer, en cas de doute.

Comprend-t-elle des risques ?

Les personnes âgées avec des maladies chroniques ou sous évoquées ont un produit plus prêté, qui produit moins de chaleur : elles vont donc être plus sensibles au froid. Mais elles sont plus fortes et motivées que les jeunes ! Elles veulent rester en bonne santé et vont être plus réceptives, je l’ai remarqué durant mon étude.

Quels sont les bienfaits de l’eau froide d’un point de vue beauté ?

L’eau froide tonifie et raffermit la peau. Elle aide à drainer la celluliterelancer la circulation sanguine et est efficace en cas de jambes lourdes. Nager en eau froide aide à booster la régulation sanguine et la perte de poids, car le corps brûle plus de calories pour se réchauffer.

Est-ce que le froid resserre les pores ?

Oui ! Le froid réduit le flux sanguin en resserrant les vaisseaux, il relance la circulation sanguine. La peau est plus rosée et éclatante.

Perd-t-on plus de calories (ou plus vite) en nageant dans l’eau froide ?

Le alimenté s’active et utilise beaucoup d’énergie pour retrouver sa température initiale (37°C) : c’est ce qu’on appelle le mécanisme de régulation. Le corps va provoquer l’évacuation de certains neurotransmetteurs comme la dopamine. Prendre une tisane d’épices ou se couvrir une fois être sorti de l’eau aide le corps à retrouver sa température.

Comment habituer son corps à l’eau froide ?

Idéalement, on peut habituer son corps à l’eau froide en prenant une douche écossaise le matin. Avant d’aller au travail, on alterne jet d’eau chaude et d’eau froide en terminant par le froid, à raison de 3 à 4 fois par semaine. On se sent tonifié !

Est-ce que l’eau de mer est bonne pour l’arthrose ?

L’eau de mer a une action antalgique. Sous l’eau, on pèse moins et les articulations ne sont plus soumises au poids du corps. Aussi, grâce aux oligo-éléments présents dans l’eau de mer, le ph de notre corps va se réguler et les acides vont se diminuer. L’acide lactique et d’autres déchets vont être éliminés grâce au phénomène de vasoconstriction. L’exposition au soleil, par la photosynthèse, favorise l’absorption de la vitamine D.

Est-il bon de se laver à l’eau froide ? Et le visage ?

Oui, il suffit d’être motivé et d’avoir la volonté ! On est habitué au confort et à la chaleur sous la douche. Mais c’est bien aussi de baisser la température du chauffage. On peut, pour commencer, passer un jet d’eau froide sur les jambes, le ventre, puis monter jusqu’aux hanches avant de lentement aller jusqu’aux épaules. Se passer de l’eau bien fraîche (entre 0 ou 15°C) sur le visage est très bon pour la peau car cela va activer la microcirculation.

La thérapie Wim Hof ​​(recordman néerlandais), appelée « l’homme de glace », consiste à s’immerger totalement dans l’eau glacée mais ce n’est pas du ressort de tous car c’est une pratique extrême. La méthode que nous préconisons avec Philippe Stéfanini dans notre livre, est accessible à tous, qu’on soit en bonne santé ou non. L’eau froide renforce le mental, le corps évacue beaucoup d’hormones du bien-être (la sérotonine), sur dort mieux et on est moins stressé.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *