google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Motion rejetée, 49.3 dgain, motion déposée… un dimanche budgétaire l’Assemblée


Le volet « recettes » adopté, un neuvième 49.3 dégainé, et une nouvelle motion de censure dans la foulée… L’Assemblée nationale a connu dimanche une séance express selon un scénario déjà connu, à la veille de la dernière semaine d’examen du projet de budget 2023.

Quelques dizaines de secondes après avoir vu la partie recettes adoptée en nouvelle lecture, après le rejet d’une motion de censure des Insoumis, lisabeth Borne est remonte la tribune pour brandir nouveau l’arme constitutionnelle sur la partie dépenses et l’ensemble du projet de loi de finances.

Devant un hmicycle fortement clairsem pour cette santé dominicale, la plupart des députés tant en circonscription, la cheffe du gouvernement a regretté une multiplication des motions (qui) a considérablement restreint le temps des discussions. Celle de dimanche n’a recueilli que 78 voix.

Elle a l’assurance de ne pas abandonner sa volonté de btir des compromis et de mentionner les mesures retenues du Snat sur le financement des transports publics en Ile-de-France ou la lutte contre l’habitat indigne en Outre-mer.

A ce nouveau 49.3, les députés LFI ont répondu par une nouvelle motion de censure venue de la gauche (dont trois de l’ensemble de la Nupes), contre l’autoritarisme du gouvernement (qui) n’a pas de limite.

La motion pourrait être étudiée mardi ou mercredi, mais n’a plus de chances d’aboutir. Son rejet vaudrait adoption de l’ensemble du projet de budget de l’État en nouvelle lecture, avant un dernier passage au Snat, et un très probable dixime 49.3 la semaine prochaine l’Assemblée pour conclure son examen.

recettes et retraites

Dimanche, les députés de gauche et de droite ont profité de leur temps de parole sur la motion de censure LFI précédente pour défendre leurs positions et également traiter la réforme des retraites.

Vous tes minoritaires donc vous supprimez le vote, a accus Eric Coquerel (LFI), reproche au gouvernement d’avoir esquiv avec le 49.3 des dbats chauds du budget, sur les impts locaux notamment, ou d’avoir cart des amendements adopts, comme les 3milliards d’investissement sur le ferroviaire.

Sur les retraites, il vous faudra bien plus qu’un 49.3 pour vous en sortir, at-il lanc.

Jusqu’à’ 150 € de prime l’ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

lisabeth Borne a elle défendu en retour un texte enrichi de contributions des oppositions sur la demi-part des veuves ou sur les carburants alternatifs.

La socialiste Valrie Rabault a critiqué des seuils sur le bouclier tarifaire énergétique qui va laisser de nombreuses collectivités locales sur le carreau.

Vronique Louwagie (LR) a critiqué, comme d’autres lus, un budget manifestement insuffisant au vu des prévisions de croissance.

Nous avons jusqu’ici fait preuve de bienveillance et patience dans l’intérêt du pays mais la tentation de déposer notre propre motion de censure pourrait faire son chemin, à-elle avertie. Une motion de censure LR serait probablement la seule avoir une chance de courir les voix suffisantes pour faire tomber le gouvernement.

Pour le groupe Rassemblement national, Alexandre Sabatou a déclaré une surabondance de 49,3 pour préparer son utilisation pour la terrifiante réforme des retraites.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *