BLOGBOURSE

les salariés du public obtiennent des hausses de salaire

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Les salariés de l'Etat et des communes en Allemagne ont obtenu une augmentation progressive de leur rémunération pour compenser l'inflation à l'issue d'un accord tarifaire conclu dans la nuit

Les salariés de l’Etat et des communes en Allemagne ont obtenu une augmentation progressive de leur rémunération pour compenser l’inflation à l’issue d’un accord tarifaire conclu dans la nuit (AFP/ANDRE PAIN)

Les salariés de l’Etat et des communes en Allemagne ont obtenu une augmentation progressive de leur rémunération pour compenser l’inflation à l’issue d’un accord tarifaire conclu dans la nuit de samedi à dimanche, qui va permettre d’éviter de nouvelles grèves.

« Nous sommes parvenus à un accord tarifaire responsable », a indiqué la ministre de l’Intérieur Nancy Faeser, responsable de la fonction publique fédérale.

La pression était forte sur les partenaires sociaux après plusieurs semaines de négociations sans résultat, accompagnées de mouvements de grève dans de nombreux secteurs publics -poste, transports ou hôpitaux – dans un contexte de forte hausse des prix.

Quelque 2,5 millions de travailleurs de l’Etat et des communes verront leur salaire augmenter de 5,5%, ou au moins de 340 euros par mois, à partir de mars 2024. Dès juin 2023, une compensation de l’inflation exonérée d’impôts d’un montant de 3.000 euros doit être versée en plusieurs tranches.

« En décidant d’accepter ce compromis, nous sommes allés jusqu’à la limite tolérable », a commenté dans un communiqué Frank Werneke, président du syndicat unifié des services (Verdi), qui représente les salariés du public.

Verdi et la fédération des fonctionnaires réclamaient une hausse des salaires de 10,5%, et au moins 500 euros par mois sur une durée de douze mois.

Cet accord va permettre d’éviter un durcissement du mouvement social après plusieurs journées de mobilisation et d’arrêts de travail depuis le début de l’année.

Verdi s’était joint fin mars à un vaste mouvement de grève nationale ayant paralysé le secteur des transports en Allemagne.

Les records d’inflation enregistrés ces derniers mois dans le pays, avec un pic de 10,4% sur un an en octobre, ont tendu les négociations salariales annuelles dans les différents secteurs d’activité.

Les discussions tarifaires se poursuivent dans d’autres secteurs, comme celui du ferroviaire où les cheminots ont observé vendredi une demi-journée de grève.

Fin 2022, près de 4 millions de salariés allemands de l’industrie ont décroché une hausse de salaire de 8,5% sur deux ans.

Dans le secteur aéroportuaire, les personnels de sécurité de l’aéroport de Berlin sont appelés à la grève lundi par le syndicat Verdi.

© 2023 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.


Twitter


Facebook


Linkedin


email



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *