Les prix de l’immobilier dans les villes d’Île-de-France


EXCLUSIF – Si les transactions marquent le pas dans le bassin parisien, les prix résistent. De quoi inciter les acquéreurs à se tourner vers les nouveaux marchés.

Clap de fin pour l’euphorie sur le marché immobilier en Île-de-France. Quels que soient les départements, les professionnels dressent le même constat. Si de nombreuses transactions se concluent toujours, les acquéreurs achètent moins et ne sont plus prêts à dépenser des sommes folles pour tous types de biens, même sur des marchés pris comme celui de Neuilly: « Les biens situés dans les secteurs très recherchés comme le boulevard Maurice-Barrès dans le bois de Boulogne ou de l’autre côté, vers le boulevard d’Inkermann se vendent très vite et les prix restent hauts car il n’y en a pas », indique Olivia Pottier, directrice de l’agence Émile Garcin à Neuilly-sur-Seine.

« Dans le bois, certains appartements se sont vendus à 17.000 €/m² cette année. Pour des biens ayant moins d’atouts, le délai de vente peut s’allonger et le prix devra être plus attractif pour que l’appartement trouve preneur.» Selon la chambre des notaires de Paris-Île-de-France, le mètre carré moyen pour les appartements dans…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.