google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

les incidents de paiement en forte hausse en juillet


Selon plusieurs indicateurs récents, la santé financière des ménages français s’est dégradée en juillet sur fond d’inflation galopante et de hausse des taux d’intérêt. Les incidents de remboursement des crédits ont notamment bondi en juillet. Les banques craignent en conséquence une remonte des risques pour la seconde moiti de 2022.

Après une première partie d’anne marque par de très bons résultats conomiques pour les banques françaises, la seconde partie de 2022 pourrait s’avérer moins rapide cause de la guerre en Ukraine, de l’inflation et de la remonte des taux d’intrt . En juillet, la sant financière des ménages s’est dégradéefaisant craindre une remontée des risques, rapportant Les chos.

Des incidents de paiement en forte hausse

Selon le dernier baromètre de l’inclusion financière de la Banque de France, de plus en plus de ménages français ont du mal rembourser leur crédit. En juillet, 58135 personnes supplémentaires ont été inscrites au fichier national des incidents de paiement (FICP) après un incident de paiement, soit une hausse de 30% par rapport 2021.

Autre indicateur : le nombre de retraits de cartes bancaires. En juillet, 9000 cartes ont été retirées de leur propriété suite à un usage abusif. Le nombre de retraits a augmentation de 28% entre juillet 2021 et juillet 2022alors que le différentiel entre janvier 2021 et 2022 n’était que de 9%.

Les banques sur la défensive

Ces chiffres en hausse peuvent en partie s’expliquer par l’arrêt des dispositifs de soutien à la crise du Covid-19. Mais ils peuvent aussi apparaître comme des conséquences du contexte gopolitique et macroéconomique actuel. Afin de couvrir d’éventuels risques, la plupart des banques françaises ont ainsi passé de nouvelles dispositions au deuxième trimestre.

économisez jusqu’à 70% sur votre assurance emprunteur

Les ménages seraient aussi plus vigilants qu’auparavant : le site Web de la Banque de France dédié à l’inclusion bancaire a vu son nombre de visites augmenter de 39 % en juillet. l’heure actuelle cependant, le risque reste à un niveau plancher : le taux de crédits subissant des retards de paiement est toujours très faible et le nombre de nouveaux dossiers de surendettement déposés depuis janvier à une baisse de 10 %.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *