google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

les analystes font un point sur la valeur


bourse Kering

(CercleFinance.com) – Gucci, marque phare du groupe de luxe Kering, a annoncé hier soir le départ de son directeur de la création Alessandro Michele. Le studio de création de Gucci continuera à assurer la responsabilité créative de la maison jusqu’à ce qu’une nouvelle organisation soit annoncée.

Credit Suisse réitère son opinion ‘surperformance’ et son objectif de cours de 670 euros sur Kering, après l’annonce du départ du directeur de la création, nouvelle qu’il considère comme un catalyseur positif pour le titre.

‘Un changement radical est requis pour revigorer la croissance de la marque et s’il y a de l’incertitude sur le remplacement d’Alessandro Michele, son remplacement constitue le changement le plus radical auquel pouvait procéder le groupe’, juge le broker.

Par rapport à son secteur, Credit Suisse voit Kering comme un dossier présentant à la fois des risques et un rendement plus élevé, étant donné le besoin d’améliorer la performance de Gucci, mais il considère ce risque comme plus qu’intégré dans les cours.

Oddo maintient pour sa part sa note ‘ neutre ‘ sur le titre Kering, avec un objectif de cours inchangé de 522 euros.

Le bureau d’analyses réagit après que Kering a annoncé hier le départ à effet immédiat du directeur de la création de Gucci, Alessandro Michele.

Le broker estime qu’une période de transition s’ouvre avec deux interrogations majeures : comment concilier un style impactant avec un accent plus fort sur les créations historiques ? La sous performance récente des ventes est-elle due seulement à une perte d’impact en matière de style ?

Oddo souligne la sous-performance chronique de la marque en Asie et notamment en Chine et une image d’ensemble encore à renforcer dans le haut de gamme.

‘Au vu de la méforme confirmée des ventes de Gucci, qui représente près des 2/3 des profits opérationnels du groupe, le titre a vu sa décote se maintenir à 30%-35% par rapport à la référence LVMH sur la période récente. Une telle décote suggère un risque de déception limité à ce stade’, conclut l’analyste.

UBS confirme pour sa part son conseil à l’achat sur la valeur et son objectif de 575 E. ‘ Nous pensons qu’il s’agit d’un catalyseur important pour le titre en raison du changement de directeur créatif ‘ indique UBS.

‘ L’exposition de Gucci à la Chine est un fait sans doute aggravé dans les circonstances actuelles de fort ralentissement conjoncturel, au-delà des pertes d’activité liées à la gestion ultra restrictive de la crise Covid, par une plus forte dépendance de l’activité aux classes de consommateurs les plus jeunes, celles dont le pouvoir d’achat peut connaître plus de volatilité dans un environnement conjoncturel dégradé ‘ explique Invest Securities.

‘ En ce sens, la perte de momentum de Gucci pourrait préfigurer d’une inflexion plus forte de la croissance des ventes du luxe en général dans l’empire du milieu ‘ rajoute le bureau d’analyses.

Copyright © 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.


Twitter


Facebook


Linkedin


email





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *