google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

le titre freiné par la prudence des prévisions


(CercleFinance.com) – Dell Technologies a fait état hier soir d’un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes à la faveur d’une demande vigoureuse pour ses serveurs, tout en jouant la carte de la prudence au niveau de ses prévisions.

Le bénéfice net du constructeur informatique américain sur les trois mois clos fin octobre, troisième trimestre de son exercice fiscal, est ressorti à 241 millions de dollars, contre 3,9 milliards un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, son bénéfice par action (BPA) s’est établi à 2,30 dollars, contre 1,66 dollar un an auparavant.

Son chiffre d’affaires a reculé de 6% sur la période à 24,7 milliards de dollars.

A titre de comparaison, les analystes tablaient en moyenne sur un BPA de 1,60 dollar pour un C.A. de 24,4 milliards de dollars.

Si Dell n’a fourni aucune prévision chiffrée pour le dernier trimestre de son exercice fiscal 2022/2023, le groupe texan s’est montré plutôt prudent dans ses commentaires.

‘En dépit de performances meilleures que prévu sur le trimestre écoulé, l’équipe de direction a conservé un ton prudent en ce qui concerne l’environnement actuel de la demande, avec des consommateurs de plus en plus réticents à dépenser sur le court terme’, commentent les analystes de Credit Suisse.

Le bureau d’études – qui affiche une opinion ‘surperformance’ sur le titre – ramène ainsi son objectif de cours de 56 à 53 dollars.

‘La faiblesse de plus en plus évidente de la demande entraîne logiquement des prévisions en-dessous des tendances habituelles à l’approche du nouvel exercice fiscal’, ajoutent de leur côté les équipes de Wells Fargo.

Le courtier californien, qui affiche une recommandation ‘surpondérer’ sur Dell – abaisse lui aussi son objectif, ramené de 58 à 52 dollars.

A 9h40 (heure de New York), le titre avançait de 0,3%, une performance parfaitement en ligne avec celle de l’indice S&P 500.

Copyright © 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.


Twitter


Facebook


Linkedin


email





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *