google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Le pari osé d’allier papier peint et architecture contemporaine


Allier des motifs de papier peint issus du 18e siècle avec des constructions très contemporaines, l’idée ne va pas de soi… C’est pourtant ce qu’a choisi de faire le prix Archinovo de la nouvelle maison d’architecte en France en nouant un partenariat avec le Papier français. Cet éditeur de papiers peints qui s’est lancé il y a 4 ans, en a profité pour montrer que des motifs très anciens restaient résolument contemporains et pouvaient s’adapter aux desiderata des architectes puisque de très nombreuses références sont personnalisables dans les nuances de coloris que l’on souhaite. C’est ainsi que chacune des équipes d’architectes lauréates du prix 2022 a pu choisir un motif en harmonie avec sa maison et dans la couleur qui lui convenait (voir notre diaporama en illustration principale).

« Ce rapprochement avec l’agence Architecture de collection qui organise le prix Archinovo était assez logique, explique Laurent Chapuis, directeur de Papier français. Notre idée de base était de n’éditer que des modèles de papiers peints remarquables, tout comme Architecture de collection ne choisit que des logements remarquables. Nous recherchons des modèles iconiques, qui par leur qualité, leur créativité, sont représentatifs de leur époque.» La société a ainsi lancé sa première collection à l’issue d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, détentrice de l’une des plus belles collections de papiers peints au monde.

150 motifs des 18e et 19e siècles

Pour ce lancement, elle avait choisi de se concentrer sur «l’âge d’or» du papier peint, cette période entre la fin du 18e siècle et le début du 19e qui a vu sortir ce produit du pur artisanat avec la prolifération de manufactures de papier peint. Après restauration, Papier français a retenu un ensemble de 150 motifs disponibles en trois finitions (l’une en non tissé et deux en vinyle) et surtout adaptables selon les coloris voulus. Si ces produits sont pratiquement accessibles sans commande minimum, ils restent évidemment très qualifiés, juste au-dessus de 100 euros le mètre linéaire. La société lance d’ailleurs trois nouvelles collections en janvier, centrées sur le 20e siècle : l’une consacrée à l’Art Décola deuxième aux années 70 et 80 et la dernière centrée plus modifiée sur les années 1972 à 1975. Non personnalisables, ces nouvelles collections seront vendues 279 euros le rouleau (8,5 mx 0,7 m), ce qui est tout de même deux fois moins cher au mètre carré que la première collection.

Il faut dire que le papier peint revient sur le devant de la scène, aussi bien en rénovation que pour du neuf. Et les architectes et décorateurs d’intérieur ne sont pas en reste pour les intégrer dans leurs projets. “Avec ce partenariat, nous avons apprécié le fait de pouvoir prolonger l’architecture, souligne Aurélien Vernant, directeur de l’agence Architecture de collection. Les motifs se sont révélés très contemporains et le fait que l’architecte ait la possibilité de les réinterpréter avec un nuancier de couleurs rappelle qu’il est aussi un chef d’orchestre ayant une réflexion globale sur la maison pouvant aller jusqu’à son aménagement .» Dans cet été d’esprit, l’agence Architecture de collection compte développer sa présence dans le design, la déco et l’aménagement afin de proposer l’expérience la plus complète possible.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *