google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

le niveau actuel des taux pourrait être suffisant selon le vice-président de la BCE

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Les taux d’intérêt de la Banque centrale européenne ont atteint un niveau qui « peut être suffisant » pour ramener l’inflation à l’objectif (de la BCE), a déclaré vendredi un haut responsable de l’institution, au lendemain d’ une dixième hausse d’affilée.

Avec cette dernière hausse effectuée jeudi, le niveau des taux d’intérêt, s’il est maintenu dans le temps, peut être suffisant pour que l’inflation converge effectivement vers notre objectif de 2%a déclaré Luis de Guindos, vice-président de la BCE, dans une interview à la radio espagnole COPE.

L’institution montaire a de nouveau relev jeudi son taux d’intérêt de référence de 0,25 point pour le porter 4,0%, son plus haut niveau depuis 1999, défiant ceux qui appelaient une trve pour ne pas aggraver le ralentissement de l ‘activité économique en zone euro. Dans une formulation pesée au trbuchet, les responsables de la BCE ont signalé que le cycle de resserrement montaire touchait sa finsans fermer totalement la porte une nouvelle hausse si la situation l’exigeait.

Des taux hauts pendant une longue durée

Le coût désormais du crédit doit apporter une contribution substantielle à la baisse de l’inflation, ce qui induit aussi que les taux soient maintenus à leur haut niveau actuel pendant une durée suffisamment longue, selon le communiqué de l’institution.

Nous n’avons pas décidé ou discuté de réduction (de taux), ni même prononcé ce mot, a précis vendredi la présidente de la BCE Christine Lagarde devant la presse lors de la réunion des ministres de l’Economie et des Finances de l’Union européenne Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne).

Cette durée assez longue de maintien du taux peut être définie en termes de mois, de trimestres, et sera décidée en fonction des données, at-elle ajoutée. La dixième hausse de taux en 14 mois a suscité des critiques dans les milieux politiques de certains pays du sud de la zone euro.

La BCE, ne se souciant pas des difficultés économiques des familles et des entreprises, augmente le lit de l’argent, a déclaré jeudi soir Matteo Salvini, vice-président italien et patron du parti transalpin d’extrême droite La Ligue, devant la télévision italienne. Lagarde vit sur Mars, s’est-il exclamé.

La BCE veut que l’économie se refroidisse pour entraîner un ralentissement de l’inflation (qui permette) un retour de la croissance, a expliqué son côté M. de Guindos. Cela serait bien pire si nous ne faisions riena martel l’ancien ministre des Finances espagnol, car nous constaterions alors que l’inflation monterait en flèche avec des provisions d’inflation hors de contrôle.

Reproduction interdite.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *