google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

le gouverneur de la Banque de France présente un budget 2024 faisant preuve de crédibilité

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a appelé vendredi le gouvernement français à bâtir un budget pour 2024 qui fera preuve de « plus d’engagement et de crédibilité ».

Dans le passe, mon pays n’est pas parvenu respecter ses engagements budgétairesa constaté le banquier central lors d’un discours Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), o se runissent vendredi les ministres de l’Economie et des Finances de l’Union européenne.

J’espère sincèrement que la prochaine loi pluriannuelle de programmation des finances publiques et le budget 2024 faire preuve de plus d’engagement et de crédibilitéat-il poursuivi.

La fin du quoi qu’il en cote

Pour réduire le lourd endettement de la France, le gouvernement a indiqué jeudi qu’il présenterait fin septembre un budget pour 2024 qui scelle la fin progressive du quoi qu’il en cote et identifier 16 milliards d’euros d’économies, essentiellement grâce à la fin du programme du bouclier tarifaire pour l’électricité.

L’exécutif ambitionne de réduire l’endettement du pays de 111,8% du PIB en 2022 108,1% en 2027. Le déficit public devrait passer de 4,8% du PIB en 2022 4,9% en 2023 puis 4, 4% en 2024 et 2,7% la fin du quinquennat, sous l’objectif européen des 3%.

Au premier trimestre de 2023, la dette française avait dépassé pour la première fois le seuil symbolique des 3000milliards d’euros (114,8% du PIB), s’accumulant massivement depuis la crise sanitaire.

En même temps qu’une inflation niveau, les dettes publiques ont atteint des niveaux historiques en raison d’ondes de chocs sans précédent mais aussi, pour différents pays, de dettes accumule dans le pass, un émouvant François Villeroy de Galhau.

Maintenant que ces chocs s’estompent, les gouvernements doivent viter d’avoir des positions excessivement expansionnistes qui alimenteront davantage les pressions inflationnistes, a-t-il ajouté.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *