google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

le gouvernement « ne confirme pas » l’abandon d’une nouvelle taxe sur les billets d’avion

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Le gouvernement « ne confirme pas » l’abandon d’une taxe supplémentaire sur les billets d’avion, ont indiqué mardi soir à l’AFP les ministères de l’Economie et des Transports, réagissant à des informations publiées dans Les Echos.

« Le gouvernement a renoncé » à ce projet, qui devait « financer le développement du ferroviaire », car « l’exécutif juge que le secteur » aérien « sera déjà mis à contribution par la taxe sur les concessions aéroportuaires », écrivent Les Echos.

« Bercy, qui n’a jamais confirmé une taxe sur les billets d’avion, ne confirme pas l’abandon d’une taxe sur les billets d’avion », a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère de l’Avion. ‘Économie. « Je ne confirme rien », a esquivé de son côté un porte-parole du ministère des Transports.

D’après Les Echos, « les derniers arbitrages autour du projet de loi de finances pour 2024 ont subitement sonné le tocsin pour ce dispositif » sur les billets d’avion. « Il fallait éviter la double peine à l’égard du secteur aérien », a dit au journal « un proche du dossier », alors que « Bercy concocte en parallèle depuis cet été une autre offensive fiscale qui doit retomber sur le transport aérien français » .

Les Echos notent que « les critères retenus pour le moment par Bercy reviendront à viser les quatre principales plateformes régionales (les aéroports de Lyon, Marseille, Nice et Toulouse), ainsi que les aéroports parisiens d’ADP ».

« L’exécutif s’attend à ce que la taxe » sur les aéroports « soit ensuite répercutée sur les compagnies aériennes », ajoute le journal.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *