google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

l’astuce des banques pour faire grimper les prix


Malgr la pression mise par l’Union europenne, le prix des virements instantans ne baisse toujours pas en France. Au contraire : certaines banques ont mis en place un modèle tarifaire qui peut faire exploser son prix. Explications.

Dés virements instantanés dans toutes les banques et au même prix que les virements SEPA traditionnels : c’est la perspective ouverte par une proposition législative publiée fin octobre par la Commission européenne. Cette dernière, en effet, a décidé de svir : 5 ans après le lancement de ce nouveau moyen de paiement, considéré comme la clé de vote de la future souveraine et européenne en matière de paiement, son utilisation reste confidentielle : peine un virement sur 10 en Europe et seulement 3% en France, selon des chiffres de la Banque de France datant d’avril 2022.

La France en retard sur le virement instantané

Il n’y a pas besoin d’aller chercher bien loin la principale raison de ce retard l’allumage : alors que le virement traditionnel est systématiquement gratuit lorsqu’il est initi sur le web ou le mobile, le virement instantané demeure le plus souvent payant. La plupart des banques françaises ont, en effet, choisi de répercuter sur les usagers les lits de mise en place du nouveau moyen de paiement. Au mpris de leur intérêt : le virement instantané, en effet, est porteur d’innovations dans le domaine des paiements en ligne, des règlements de factures, des transactions entre particuliers, etc. Des innovations dont la diffusion est freinée par cette politique tarifaire.

Certes, la plupart des utilisateurs peuvent aujourd’hui utiliser gratuitement Paylib entre amis, un service interbancaire de paiement entre particuliers fond sur le virement instantané. Mais il est très loin de couvrir tous les cas d’usages possibles.

Pas de bouclier tarifaire pour le virement instantané

Il y a pire : non seulement le prix moyen du virement instantané ne baisse pas en France, mais il a même tendance à augmenter. Selon notre étude tarifaire, qui compare les prix pratiqués en janvier 2022 avec janvier 2023 (1), le prix unitaire d’un virement instantané initial sur le web ou le mobile va augmenter, en moyenne de 3,78% (de 0,79euro à 0,82euro). Soit au-del du bouclier tarifaire de 2% promis par les banques de détail.

Certes, cette hausse va essentiellement être supportée par les clients du Crédit du Nord : avec la fusion de leur banque avec la Société Générale, le prix du virement instantané pour eux va passer de 0,50 0,80euro. Il n’empêche : la tendance n’est toujours pas la baisse.

Quelques banques jouent le jeu de la gratuité

Crédit Mutuel de Bretagne, Fortuneo, Boursorama Banque, La Banque Postale… La liste des banques ayant décidé de ne plus faire payer les virements instantanés est courte, mais tend à s’allonger. Il y a cependant une contrepartie. La plupart limitent considérablement les montants qui peuvent être transfrs par ce moyen : 1000euros La Banque Postale, 2000 chez Boursorama, 6000 chez Fortuneo…

La Banque Postale, Crédit Mutuel… O les virements instantanés sont-ils déjà gratuits ?

Au contraire même : certaines banques ont trouvé une astuce pour alourdir le cot du virement instantané : la facturation par palier de montant (2). En clair, le prix du virement augmente en même temps que le montant transfr. 36 enseignes, sur les 129 suivies par MoneyVox, pratiquent désormais ce modèle tarifaire.

Jusqu’à’ 150 € de prime l’ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

L’Observatoire des tarifs bancaires du CCSF (3), dans son rapport 2022, à observer le phénomène de plus près. Il a permis de constater que ce modèle tarifaire permet effectivement de faire monter la facture.

Selon l’Observatoire, les virements instantanés de moins de 300euros coûtent en moyenne 0,78euro. Le prix monte de 9% (0,85euro) pour les virements compris entre 300 et 1000euros. Au-del, le lit s’envole dans les établissements ayant opté pour une différence de tarification :

  • 1,18euro de 1000 1500euros;
  • 2,86euros de 1500 5000euros ;
  • 2,89euros de 5000 15000euros;
  • 7,95euros de 15000euros à 100000euros.

Précisions que ces différences tarifaires ne sont pas justifiées par le cot d’accs TIPS (Règlement de paiement instantané cible), l’outil de règlement créé par la Banque centrale européenne, dont le prix est fixe quel que soit le montant : 0,002 euro par opération.

Virement instantané : le prix factur par votre banque est-il scandaleux ?

La situation du virement instantané n’est pas nouvelle. Les banques font souvent preuve d’une grande créativité lorsqu’il s’agit de faire supporter aux usagers le coût de certains services. C’est aussi pour limiter cette tendance que la Commission européenne a choisi la voie de la régulation. Elle a toutefois encore de beaux jours devant elle. Le rythme législatif communautaire tant ce qu’il est, il faudra attendre, au mieux, 2025 pour que la proposition législative devienne une réglementation contraignante.

Des plafonds souvent limites

Outre le prix, il existe un autre frein au développement du virement instantané : les plafonds de montants. Depuis le 1er juillet 2020, le montant maximal d’un virement instantané est fixé par la réglementation 100000euros, contre 15000euros auparavant. Les banques ont cependant la possibilité de fixer unilatéralement des plafonds moins levs. C’est fréquemment le cas.

Selon le rapport 2022 de l’Observatoire des tarifs bancaires du CCSF, parmi les banques proposées un prix unique quel que soit le montant, seuls les Crédits Mutuels de Bretagne et du Sud-Ouest s’alignent sur le plafond maximal. Les autres l’abaissent des niveaux bien moins élevés : 1 000 euros, par exemple, La Banque Postale ; 3000 euros chez BNP Paribas ; et jusqu’à 10000euros dans les Crédits Mutuels Alliance Fdrale. En clair, il est souvent impossible d’utiliser le virement instantané pour régler un beau voyage, un produit électronique haut de gamme ou une voiture neuve.

Les plafonds sont généralement plus élevés, et on le comprend, chez les banques qui facturent selon le montant. Dans certaines Caisses d’Epargne, vous pourrez ainsi transférer jusqu’à 100000euros. Mais il vous coûtera 10 euros de frais.

(1) Sur la base des nouvelles grilles tarifaires publiées au 4 novembre 2022. (2) Deux banques (BforBank et Orange Bank) ne proposent pas le virement instantané. 14 autres le proposent mais n’affichent pas de prix. (3) Comité consultatif du secteur financier, organe de concertation entre les pouvoirs publics, les banques et les représentants des consommateurs.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *