L’Agirc-Arrco et Ma Boussole Aidants à la rencontre des assurés


L’Agirc-Arrco et Ma Boussole Aidants, le service digital piloté par Klesia pour l’ensemble de l’Agirc-Arrco, participent à la 4ème édition du Big Tour, une tournée nationale organisée par Bpifrance dans le but de valoriser les entrepreneurs et le savoir-faire français sur le territoire. Un événement de proximité et festif qui est une opportunité pour l’Agirc-Arrco d’aller à la rencontre des entreprises et des assurés pour répondre à leurs interrogations concernant leur carrière et leur retraite, et leur présenter le dispositif sur les aidants familiaux.

De mars à décembre 2022, dans le grand village du Big Tour, le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco et Ma Boussole Aidants partagent un espace ayant pour thème « Ayez le réflexe ». L’objectif est d’inciter les assurés à se renseigner sur les impacts de choix personnels ou de carrière sur leur future retraite et, le moment venu, à bien la préparer. C’est également l’occasion de les sensibiliser au dispositif concernant les aidants dans un cadre ludique : concerts, animations et jeux sont organisés à chaque date.

Si les éditions précédentes du Big Tour étaient des tournées d’été sur les plages pour aller à la rencontre des Français durant leurs vacances, le Big Tour est cette fois-ci plus large et compte plus de 30 étapes durant dix mois. La ville de Strasbourg a intensifié la tournée avec une première date le 5 mars. D’autres journées ont eu lieu à Bordeaux, Montpellier et Tourcoing, avant des villes côtières comme Biscarrosse ou Pornic durant l’été.

Un contact direct avec les assurés

« Le Big Tour est un moyen ludique et festif de parler de sujets complexes, comme l’aide ou la retraite complémentaire, explique Jean-François Rimoux, directeur de la communication et de la RSE au sein de Klesia. C’est un bon moyen d’attirer du monde et de transmettre l’information. » Pour Ma Boussole Aidants, qui centralise l’accès aux informations et aux aides disponibles à proximité pour les aidants et leurs proches, l’objectif est de présenter un service numérique qui gagnerait à être connu par les 11 millions d’aidants. « Les visiteurs découvrent le service et se renseignent. Ils peuvent aussi essayer la combinaison qui alourdit les déplacements, pour leur montrer ce que cela fait de vieillir et de perdre en autonomie », ajoute Jean-François Rimoux.

« Tout le monde est aidant à un moment donné dans sa vie, rappelle Marguerite Noblecourt, responsable partenariats et communication au sein de Ma Boussole Aidants. Mais les aidants n’ont pas toujours conscience de leur statut. Une fois qu’on leur explique, ils comprennent immédiatement. C’est alors que nous pouvons proposer nos services, à la fois pour l’aidant et pour l’aide, et nous adapter aux situations de chacun. » Les équipes effectuent aussi la prévention santé (physique et psychologique) afin de rappeler aux aidants que, pour prendre soin de leurs proches, ils doivent d’abord prendre soin d’eux. « Les aidants doivent pouvoir bénéficier d’une aide avant d’être au bout du rouleau, pas seulement lorsqu’ils sont épuisés », précise Marguerite Noblecourt.

Orienter et rassurer

Côté retraite, l’objectif est de répondre à toutes les interrogations. « Nous informons les retraités mais aussi de plus en plus les, qui manquaient d’informations pour préparer sereinement leur retraite, explique Julie Delas, conseillère retraite au sein de l’agence conseil retraite Agirc-Arrco de Bordeaux et présente sur une étape du Grande tournée. Nous les orientons par exemple vers le simulateur en ligne M@rel pour qu’ils puissent avoir une idée du montant de leur future pension. » « Le Big Tour nous aide à être plus accessible, ajoute Estelle Alletru, conseillère retraite au sein de l’agence conseil retraite de Bordeaux, et c’est aussi un moyen de promouvoir les Rendez-vous de la retraite qui aura lieu du 27 juin au 2 juillet. »

Le container Agirc-Arrco / Ma Boussole Aidants intéresse aussi les chefs d’entreprise. « Concernant la retraite et son calcul, il faut pouvoir anticiper, c’est-à-dire avoir aux bonnes informations et bien comprendre le système », analyse Sébastien Migliardi, directeur général de Blue Select, une entreprise de 70 salariés dans le secteur du bâtiment. « Les informations proposées m’intéressent car je souhaite aider mes salariés à préparer leur retraite. Par ailleurs, les informations sur l’action sociale sont utiles car il y a des aidants parmi mes salariés. »

Consultez les autres articles publiés dans les Cahiers de la Retraite Complémentaire n°44 .



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.