google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

La Bourse de Paris vers une ouverture en baisse

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Bourse de Paris est attendue en baisse à l’ouverture mardi, les investisseurs digérant des indicateurs économiques chinois parus dans la nuit et jugés décevants, en attendant les chiffres de l’inflation américaine jeudi.

Le contrat terme de l’indice vedette CAC 40 reculait de 0,42% une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la santé. La veille, la Bourse de Paris a terminé quasi stable (+0,06%) l’issue d’une sance peu animée.

Les derniers chiffres du commerce chinois pour le mois de juillet ont continué à témoigner d’une activité économique faible et d’une demande intérieure en demi-teinte, souligne Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les exportations de la Chine ont été dévissées en juillet (-17,2%) pour connaître leur plus fort réplique depuis janvier-fvrier 2020, quand l’activité économique chinoise avait t systématiquement mis l’arrêt par les débuts de la pandémie de Covid- 19.

Si les analystes sondés par l’agence Bloomberg s’attendaient à une réplique (-13,2%), ils ont cependant été surpris par son ampleur.

Avec des chiffres aussi médiocres, les responsables politiques chinois ne devraient pas tarder à prendre des mesures supplémentaires pour soutenir leur économie, poursuit M. Hewson.

Malgr les attentes des analystes d’un vritable plan de relance, les autorits chinoises privilgient jusqu’ici des mesures cibles et des dclarations d’intention l’gard du secteur priv, sans rsultats probants pour le moment.

Pour faciliter la reprise, Pkin pourrait avoir recours à une dépréciation de sa monnaie par rapport au dollar afin de soutenir les exportations, a avancé l’analyste Ken Cheung, de la banque japonaise Mizuho.

Cette mesure rendrait techniquement le cot des marchandises chinoises plus comptitives l’tranger.

L’an dernier, les restrictions sanitaires lies au zro Covid avaient durement pénalisé les entreprises tourne vers l’exportation, en raison des fermetures inopines d’usines et de difficultés pour le transport et les déplacements.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *