google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

La Bourse de Paris termine en nette hausse après l’inflation américaine et grâce aux annonces en Chine

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,52 % jeudi, portée par une inflation aux États-Unis moins élevée que ce qui était anticipée par les analystes et par le rebond du secteur du luxe, après des annonces en Chine.

L’indice vedette CAC 40 a gagné 111,58 points, 7.433,62 points. La veille, il avait terminé en hausse de 0,72%.

Le gros chiffre de la journée à l’inflation (IPC) américaine, note Sophie Chauvellier, boursière de Dorval AM.

Pour la première fois depuis juin 2022, l’inflation aux tats-Unis est repartie la hausse en juillet sur un an (3,2% contre 3,0% le mois dernier), mais les analystes prévoyaient cependant un rebond un peu plus fort , 3,3%, selon le consensus de Market Watch.

L’inflation sous-jacente, qui exclut les prix de l’énergie et de l’alimentation, a quant à elle continue de ralentir sur un an, 4,7% contre 4,8%. Cette mesure est considérée par les économistes comme un signal plus pertinent sur la direction que prend l’inflation.

On est dans une logique de déclaration [conforme aux] objectifs de la banque centrale américaine (Fed). S’il devait y avoir une dernière hausse de taux, ce ne serait pas avant l’automne, estime Sophie Chauvellier.

Le point d’interrogation sur l’inflation est toujours porté sur l’emploi, qui reste très fort, ajoute l’analyste.

On veut une remonte progressive du taux de chmage, pour avoir moins de tension sur la marche du travail, ce qui pousserait ainsi la Fed a avoir moins besoin de resserrer les conditions financières, détaille-t-elle.

Les marches ont ainsi t aussi pouss par l’augmentation des demandes hebdomadaires d’allocations chmage aux tats-Unis, leur plus haut niveau en un mois 248.000 (+21.000) contre 230.000 prvus, selon un indicateur publi jeudi.

Investissez dans l’immobilier dès 1 000 €. Nôtre palmarès des meilleures SCPI

Le luxe espère le retour des touristes chinois l’étranger

Le secteur du luxe a bondi dans le sillage d’une annonce de la Chine : Pkin a lev jeudi une interdiction en vigueur depuis la crise sanitaire pour les voyages en groupe dans plus de 70 pays, dont les états-unis, justifie espérer le retour en nombre des touristes chinois l’étranger.

Le gant du luxe LVMH, première capitalisation européenne et poids lourd du CAC 40, a terminé en hausse de 3,42% 834,70euros, rapide la meilleure performance de la santé. Hermès un gagn 3,20% 1960,20euros. Kering a gagné 2,21% 528,40euros.

Le gant mondial des cosmétiques L’Oral a lui gagné 3,02% 419,10euros et le groupe mondial de l’optique EssilorLuxottica a pris 1,50% 178,16euros.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *