google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Bourse de Paris recule en attendant la BCE


La Bourse de Paris amplifiait son recul jeudi dans le sillage de Wall Street la veille après des messages de la Réserve fédérale américaine jugées peu encouragées, en prélude à de nouvelles décisions de banques centrales en Europe.

L’indice parisien CAC 40 perdait 1,24% 6.647,64 points en attendant les annonces de la Banque centrale européenne (BCE).

Comme prévu, la Fed a relevé mercredi son principal taux directeur d’un demi-point de pourcentage après l’avoir augmenté de trois quarts de point les quatre fois précédentes, pour maîtriser la plus forte inflation aux Etats-Unis depuis 40 ans.

La Fed a prévenu qu’elle allait garder ses taux élevés aussi longtemps qu’il le faudrait pour mater une inflation bien trop forte. Elle continue d’anticiper les risques sur l’évolution de l’inflation et de la croissance américaine.

L’institution américaine s’attend maintenant à ce que son principal taux directeur d’intrt dépasse 5 % l’an prochain, un niveau plus lev que celui indiqué précédemment, et se montre plus pessimiste qu’avant sur la croissance économique.

La Fed n’a pas d’autre choix que de continuer à relever les taux court terme, même si cela entre plus de douleur sur l’économie avec une dégradation du marché du travail est des pertes d’emploi et/ou une économie en récession, rsument les experts d’Aurel BGC dans une note.

La BCE, qui a opr depuis juillet un tour de vis montaire sans prcdent, relevant les taux directeurs de deux points de pourcentage au total pour tenter de juguler l’envole des prix, devrait galement ralentir la cadence en accroissant ses taux de 50 points de base après deux hausses de 75 points en septembre et octobre. Sa conférence de presse débutera à 14H45.

L’option d’une hausse de 0,50 point devrait également être retenue par la Banque d’Angleterre (BoE) qui communiquera ds la mi-journée, avant la BCE.

Les taux de la BoE seraient ainsi portés à 3,5 %, un sommet depuis 2008, malgr la longue récession qui, selon la banque, a débuté au Royaume-Uni et pourrait durer jusqu’à mi-2024.

Dans la matinée, la Banque centrale suisse a relevé son taux directeur de 50 points de base pour le porter 1 %, pour suivre la réduction de sa politique montaire malgr la récente déclaration de l’inflation en Suisse.

économisez sur les frais et gagnez jusqu’à 500 € grâce notre comparatif des assurances vie

La Banque de Norvège a, comme attendu, procédé la cinquime hausse consécutive de son taux directeur, relevé de 0,25 point 2,75%, et laisse entrevoir une poursuite du resserrement montaire au premier trimestre de 2023.

Sur le plan des données économiques, la consommation des ménages à plongé en Chine en novembre, plus fortement qu’attendu, sous l’effet conjugué d’un rebond de Covid-19 et des restrictions sanitaires qui ont limité les déplacements.

Cette nouvelle décourageait le secteur du luxe : Kering chutait de 5,16%, Herms de 2,66% et LVMH de 1,76%.

BioMrieux relève ses dispositions

L’action BioMrieux lchait 0,30% 100,75euros aprs que le spcialiste des tests mdicaux, a relev ses prvisions de rsultat et de chiffre d’affaires pour 2022. la socit table dsormais sur une hausse du chiffre d’affaires de 2023 comprend entre 4 et 6%.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *