La Bourse de Paris ouvre en hausse avant des indices sur l’économie européenne


La Bourse de Paris était en hausse lundi (+0,47%), au début d’une séance où sont attendus des indicateurs sur la santé économique de la zone euro et des États-Unis, portée par l’optimisme de deux semaines de résultats jugés meilleurs que prévus.

L’indice CAC 40 a pris 30,44 points 6.478,94 points vers 8h15 GMT, après avoir conclu la semaine passe 6.448,50 points, signant en sa meilleure performance mensuelle depuis novembre 2020.

Le mars parisien au port notamment la semaine dernière par une série de résultats d’entreprises meilleurs qu’attendus, tels qu’Herms dans le luxe dont l’action a grimp de jusqu’à 7% vendredi ou Capgemini dans la Tech, qui a décollé de plus de 5% au cours de la mme sance.

Rebond de l’industrie automobile

Mme l’industrie automobile a bénéficié de cette claircie alors qu’elle a beaucoup souffert notamment de problèmes dans sa chaîne de production lis l’épidémie de Covid-19. Le cours de Renault a ainsi pu monter jusqu’à 6 %.

Les ventes de voitures neuves ont néanmoins reculé en juillet en France, de 7% par rapport juillet 2021, avec 107.547 immatriculations, un annonc lundi la Plateforme automobile, qui représente les constructeurs.

Après le mouvement positif des cours de la semaine dernière, les investisseurs ont besoin de nouvelles impulsions commerciales positives pour pouvoir justifier le niveau actuel des cours des indices boursiers, commente Andreas Lipkow, analyste chez Comdirect.

Plusieurs indicateurs sur la santé de l’économie européenne et américaine sont attendus lundi, parmi eux les indicateurs d’activité manufacturière ou pour certains pays le changement.

Ces indices devaient faire apparaître des contractions du PIB à travers l’Europe et la rcession semblent un scénario de plus en plus probables, affirme Craig Erlam, analyste chez Oanda qui avertit que le phénomène sera aggravé par la hausse des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE) qui n’a, selon lui, pas d’autre solution pour reprendre la main sur l’inflation.

Les investisseurs ont pris jusqu’ici avec optimisme les chiffres en berne de l’économie, pariant qu’ils pousseront la banque centrale américaine (Fed) atténuer sa politique de remontée de ses taux directeurs, faite pour lutter contre l’inflation, au risque de ralentir encore l’économie.

Le doute pourrait néanmoins se faufiler dans les esprits en Europe et Paris alors que l’un des présidents de la Fed s’est depuis dit surprise de cette interprétation.

Retraite : pargnez en payant moins d’impts. 11 contrats comparés

Air France-KLM encore plus haut

L’action de la compagnie arienne Air France-KLM s’envolait de 5,06% vers 10H10 1,41euro l’action après que Oddo et HSBC ont remonté leurs recommandations auprès de l’agence spécialisée Bloomberg. Vendredi dernier, le groupe a dgag un bénéfice net de 324millions d’euros au deuxième trimestre, pour la première fois depuis l’t 2019 avant que la crise sanitaire lie l’épidémie de Covid-19 ne plombe le secteur arien.

Bollor ne connaît pas la crise

Le groupe à profit au premier semestre des hausses du prix du fret et du rôle qui ont porté son activité, et de revenus financiers lui permettant de dégager un bénéfice net en forte progression, selon ses résultats publiés vendredi.

L’action a coûté 2,74% vers 10H00 GMT lundi, 5,06euros l’action.

Spartoo cherche à convaincre

Spartoo, une des principales sociétés de vente en ligne d’articles de mode en Europe, notamment des chaussures, a annoncé dans un communiqué lundi la prise de participation minoritaire au capital de la marque SAAJ Paris. Le titre arrive en bourse il y a un an gagnait 3,02% 1,71euro l’action vers 10H10.

Il reste loin de compenser sa perte de plus de la moiti de sa valeur (-56,84%) depuis le premier janvier.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.