google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Bourse de Paris en baisse avant les banques centrales


La Bourse de Paris a commencé la séance de lundi dans le rouge, se montrant prudente avant une pluie de décisions de politiques monétaires attendues cette semaines, complétées par des données macroéconomiques.

L’indice vedette CAC 40 reculait de 0,46% vers 10H00, soit de 30,51 points 6.647,13 points.

La semaine passe, il avait cd 0,96% après neuf gains hebdomadaires conscutifs, une série inobserve depuis 2009.

Le principal point d’attention des mars de cette semaine sera la réunion de politique monétaire de la plus puissante des banques centrales, la Réserve fédérale américaine (Fed).

La Fed devrait annoncer mercredi soir, après la culture des marches européennes, une nouvelle hausse de ses taux directeurs. Compte tenu du ralentissement de l’inflation aux États-Unis, les investisseurs espèrent voir un relèvement plus faible que lors des quatre dernières réunions précédentes, où la Fed avait relevé son taux de 0,75 point.

Juste avant le début de la réunion de la Fed, l’indice des prix de la consommation pour novembre aux États-Unis sera publié mardi, une statistique qui sera particulièrement scrute par les investisseurs.

Sur le Vieux Continent, la Banque centrale européenne (BCE) se runit jeudi et pourrait décider de ralentir le rythme des hausses de taux d’intrt, en les augmentant de 0,50 point de pourcentage, après deux hausses jumbo de 0,75 point en septembre et octobre.

En novembre, l’inflation en zone euro a connu son premier ralentissement depuis juin 2021, selon les premières estimations.

La révision des scénarios (des banques centrales, NDLR) sera encore plus instructive que les annonces sur les taux, a jugé les experts de Natixis CIB Research dans une note, s’interrogeant sur les projections macro-économiques des banques centrales, leur prévision de trajectoire des prix, la balance entre lutte contre l’inflation et risque pour la croissance.

Franck Dixmier, directeur mondial des gestions obligataires d’Allianz Global Investors, anticipe une Fed restrictive et une BCE sans complaisance, ainsi les banques centrales restent concentrées sur leur lutte contre l’inflation.

Investissez dans l’immobilier dès 1 000 €. Nôtre palmarès des meilleures SCPI

En outre, les banques centrales d’Angleterre, de Suisse, de Norvège ou encore du Mexique se déroulent cette semaine.

La prudence est donc de mise l’entame de la semaine de tous les dangers qui mlera statistiques conomiques de premier plan (notamment l’inflation et les PMIs) et décisions montaires (avec la Fed, la BCE, la BoE et la BNS), commente John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud.

Sanofi ne regarde plus Horizon

Le laboratoire français Sanofi a annoncé dimanche plus tre en discussion avec la biotech irlandaise Horizon Therapeutics et ne pas avoir l’intention de faire une offre pour racheter la société. Les attentes en matière de prix de transaction ne répondent pas aux critères de création de valeur, a expliqué Sanofi dans un communiqué. Son titre montait de 0,69% 89,36euros, il avait perdu près de 2% après l’annonce de ces discussions avec Horizon Therapeutics.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *