google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Bourse de Paris attendue en légère baisse


La place parisienne est attendue en petite baisse vendredi avant une séance pauvre du côté des indicateurs, les investisseurs demeurant indécis à proposer des perspectives de hausse du taux d’intérêt de la banque centrale américaine (Fed).

Le contrat à terme de l’indice CAC 40 baissait de 0,26% une quarantaine de minutes avant l’ouverture. La veille, la Bourse de Paris avait terminé en hausse (+0,45%), soutenue par des indicateurs macroéconomiques encouragés aux Etats-Unis.

Le bilan hebdomadaire se situait l’équilibre (+0,05%), la sance de mercredi ayant rogn l’ensemble des gains du début de la semaine, avant la publication des minutes de la dernière runion de la Fed, fin juillet, au cours de laquelle l’Institution avait remonté ses taux de 75 points de base.

Les investisseurs paraissent encore chercher à convaincre que la Fed sera forcée au bout du compte de pivoter, abandonnant sa trajectoire actuelle de hausse de ses taux directeurs levés, observe Michael Hewson de chez CMC Markets.

Dans ce contexte, même les bonnes nouvelles pour l’économie que sont la hausse de l’activité manufacturière de Philadelphie ou la baisse hebdomadaire des demandes d’allocations chmage américaines jeudi pourraient tre perues par les marches comme des éléments encourager la Fed poursuivre la hausse de ses taux directeurs.

Dans un entretien publié jeudi par le Wall Street Journal, le président de l’antenne de la Fed St. Louis (Missouri), James Bullard, connu pour sa position dure en matière de politique montaire, s’est dit favorable une nouvelle hausse de 0,75 point de pourcentage du directeur de taux lors de la prochaine runion en septembre.

Plusieurs autres membres de la Fed ont indiqué leur position favorable à la poursuite d’une hausse des taux directeurs, quoi qu’des niveaux divers.

La position de M. Bullard est logique dans la mesure qu’il ne reste plus que trois réunions de la Fed avant la fin de l’année, ce qui veut dire que pour atteindre le taux vis (entre 3,75% et 4% pour M.Bullard), la hausse devrait être de 75 points de base au moins une réunion, fait observer M. Hewson.

économisez sur les frais et gagnez jusqu’à 500 € grâce notre comparatif des assurances vie

Cependant, aux yeux de l’analyste de CMC Markets, c’est le commentaire du président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari qui est le plus clairant. Alors que M. Kashkari est moins enclin, selon M. Hewson, prner des fortes hausses, il a insisté sur le fait que la Fed avait besoin de faire plus contre l’inflation de façon urgente, même au prix de ralentir l’économie et de risquer de déclencher une récession.

Les valeurs suivent vendredi

Valneva : le laboratoire franco-autrichien de biotechnologie a annoncé jeudi avoir commenc la soumission à l’autorité de santé américaine (FDA) de son candidat vaccin contre le chikungunya, dans un communiqué.

Alstom : la SNCF passe commande au constructeur ferroviaire de 15 TGV de nouvelle génération supplémentaires, qui s’ajoutent aux 100 exemplaires déjà achetés il y a quatre ans, pour répondre à la croissance du trafic et lancer des trains l’étranger.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

[trustindex data-widget-id=3bf391e11277385bf3861797408]