La Bourse de Paris attendue en hausse avant des indicateurs économiques


La Bourse de Paris est attendue en légère hausse mercredi, se révélera entraînée par les vents favorables de Wall Street avant la publication d’indicateurs d’activité avancés dans la zone euro et aux États-Unis.

Le contrat terme de l’indice vedette CAC 40 avanait de 0,30% une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la santé. Mardi, il avait pris 0,35% pour terminer 6.657,53 points.

De son côté, la Bourse de New York a clôturé dans le vert mardi, soutenu par les résultats des sociétés favorables, dans un mars presque désert l’avant-veille de la fête de Thanksgiving. Les trois principaux indices ont gagné plus de 1 %, et le S&P 500 a terminé son plus haut niveau depuis septembre.

Les investisseurs attendent dans un premier temps les chiffres sur l’activité économique en novembre PMI, dans les premières minutes de la santé pour la France, puis 10H00 pour la zone euro.

Les derniers indicateurs français et allemands ont t mitigés, l’activité des services en France ayant conservé une certaine résilience en octobre, rappelle Michael Hewson, de CMC Markets.

Les données pour l’économie américaine seront publiées en milieu de santé.

Les investisseurs guettent aussi, après la culture européenne, la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (minutes), toujours en quête d’anticiper les prochaines décisions de politique montaire. Le ralentissement de l’inflation aux Etats-Unis leur donne de l’espoir que les tours de vis montaires soient désormais moins radicaux.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères verser limiteur vos frais bancaires

Parmi les valeurs à suivre

Elior : le groupe de restauration collective a annoncé mercredi avoir essuyé une lourde perte nette de 427millions d’euros en 2021/2022 o son activité a continué ptir de la crise sanitaire, et avertir que les pressions inflationnistes qui compriment ses marges restent fortes.

EDF : l’Autorité des marchés financiers a donné son feu vert mardi au projet de rachat complet de l’énergticien lanc début octobre par l’État français, qui détient déjà 84 % du capital de l’entreprise.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *