La BCE impuissante à revigorer l’euro face au dollar


Publié le 8 sept. 2022 à 18:52Mis à jour le 8 sept. 2022 à 19:29

La Banque centrale européenne a certes frappé fort ce jeudi en relevant ses taux directeurs de trois quarts de points, mais cette décision quasi historique n’a eu aucun effet sur le niveau de la monnaie unique. Alors que l’euro se maintenait au-dessus de la parité jusqu’en début d’après-midi, il n’a pas tardé à flancher et à repasser sous 1 dollar.

Le discours offensif prononcé par Jerome Powell à la conférence monétaire annuelle du Cato Institute n’est pas étranger à ce mouvement de réplique. « La Fed doit agir contre l’inflation, afin d’éviter qu’elle ne soit ancrée dans l’esprit des consommateurs, comme au début des années 1980, ce qui rend encore plus réservé le retour à la stabilité des prix », a déclaré le patron de la banque centrale américaine. Le coût en question est un coût social. Quand Paul Volcker était président de la Réserve fédérale, le combat contre l’inflation s’était soldé par une régression et un chômage supérieur à 10 %.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.