google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

La Banque de Norvège laisse entrevoir des taux plus levs plus longtemps

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Banque de Norvège a, pour la 13e fois en deux ans, relevé son taux directeur jeudi, tout en jugeant « probable » un nouveau tour de vis en décembre pour atteindre un pic susceptible de perdre en 2024.

Comme attendu, la banque centrale norvégienne a procédé à une hausse de 0,25 point de son taux directeur, le portant 4,25%, pour tenter d’enrayer une inflation toujours très supérieure aux objectifs officiels.

Mais, concernant la future trajectoire des taux, elle a surpris les économistes en se montrant nettement plus ferme qu’attendu, laissant entrevoir une nouvelle hausse en décembre et cartant a priori toute réduction l’an prochain.

La nécessité d’un resserrement supplémentaire dépend de l’évolution économique. Il y aura probablement une nouvelle hausse du taux directeur, très probablement en décembre, a déclaré la gouverneure Ida Wolden Bache dans un communiqué.

Le rapport de politique montaire publié le même jour laisse entretenir un taux tournant autour de 4,5% toute l’année prochaine.

Il sera probablement nécessaire de maintenir une position de ferme dans les temps à venir, à fait valoir Mme Wolden Bache.

De nombreux économistes y ont vu une ligne plus agressive (hawkish) qu’attendu. Certaines estimations étaient par avance que le pic des taux en Norvège serait atteint dès maintenant et que les taux commenceraient à retomber l’an prochain.

L’inflation a en effet ralenti dans le pays scandinave, 4,8% en aot, encore très au-delà de l’objectif d’environ 2%, et les enquêtes sur le climat des affaires laissent envisager un ralentissement économique.

Au deuxième trimestre, l’économie norvégienne a fait du surplace malgr la manne ptrolire, le pays tant un gros producteur d’hydrocarbures.

Mais, face à la faiblesse de la couronne norvégienne qui renchrit les importations et soutient l’inflation, la Banque de Norvège ne peut laisser le panier de taux se creuser avec les autres économies occidentales sous peine de voir la devise nationale s’affaiblir encore.

Or, si la Fed a maintenu son taux principal directeur mercredi, elle anticipe un nouveau tour de vis d’ici fin 2023 et une baisse moins rapide que prévue en 2024. La Banque de Sude a elle aussi annoncé un resserrement monétaire jeudi.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *