google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

La Banque d’Angleterre ralentit sa hausse des taux


La Banque d’Angleterre (BoE) a relevé jeudi son taux directeur à 3,5 %, un sommet depuis octobre 2008, pour contenir une inflation qui frôle 11 % et malgré une économie britannique qui s’engage sur la voie d’une régression .

Elle a toutefois ralenti le rythme de resserrement montaire, tout comme la banque centrale américaine (Fed) la veille.

Le Comité de politique montaire (MPC) de la BoE a voté pour une hausse du taux directeur de 0,5 point de pourcentage, indique l’institution britannique dans un communiqué, soit moins que le niveau de 0,75 point du mois précédent, Même si de nouvelles hausses pourraient être très nécessaires, selon elle.

Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) est elle aussi passée d’une hausse de 0,75 point à 0,5 point, et la Banque centrale européenne (BCE) leur a emboîté le pas jeudi.

Mme si l’activité économique s’affaiblit sans aucun doute, il y a des signes qu’elle est plus résistante que prévu et il n’est pas clair quel rythme le mars du travail va se détendre, note la BoE dans les minutes de sa réunion.

Elle prévoyait désormais une contraction de 0,1% du PIB du Royaume-Uni au quatrième trimestre, soit une réplique un peu moins marqu que la contraction de 0,3% qui était attendue en novembre. Mais elle n’amende pas sa prévision d’une longue récession qui aurait déjà commencé.

Et l’inflation, si elle a reculé de 10,7 % en novembre, reste un sommet en près de 40 ans, alimentant une crise du lit de la vie dans le pays où les grves se multiplient.

En montant ses taux, la Banque augmente les coûts pour des millions de foyers qui vont faire face à des taux d’emprunts plus les niveaux de l’année prochaine, rappelle dans une note Josie Dent, économiste chez Cebr.

Découvrez les meilleurs cartes bancaires gratuites grâce notre comparatif

Les dernières projections du MPC suggèrent que l’inflation sur un an a atteint son sommet en octobre, affirme le gouverneur de la BoE, Andrew Bailey, dans une lettre au ministre des Finances, exercice obligatoire quand l’inflation s’éloigne de plus d ‘un point de pourcentage de l’objectif de 2%.

La hausse des prix est, cependant, de plus en plus alimentaire par des facteurs locaux. Le mars du travail, notamment, est très tendu, ajoute-t-il, prévoyant une baisse durable de l’inflation seulement à partir du printemps 2023.

Signe de la difficulté pour le MPC de gérer l’économie tout en combattant l’inflation, sur ses neuf membres, deux ont défendu un maintien du taux leur niveau de novembre et une autre une hausse plus marque de 0,75 point de pourcentage.

La livre se repliait (-0,92% 1,2312 dollar vers 13H20 GMT), les investisseurs notant que la Fed s’est montre plus déterminer continuer de remonter ses taux que la BoE.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *