Jean-Pierre Farandou : jusqu’ici, tout va bien


Publié le 29juil. 2022 à 8:00

D’ordinaire, lorsqu’on parle du patron de la SNCF au milieu de l’été, c’est parce qu’une grève est en cours ou que des passagers sont bloqués en pleine voie, sous le cagnard, dans des wagons (pardon , des voitures!) sans clim. Rien de tout cela cette année, mais à l’aube du grand week-end de chassé-croisé, Jean-Pierre Farandou doit croiser… les doigts. Jusqu’ici, tout va bien : il a cessé l’enkystement d’une grève de 24 heures (au prix d’une hausse des salaires de 3,7 %) et la canicule n’a pas provoqué de « scandale » ferroviaire.

Il est vrai que cet ingénieur des Mines, qui a commencé sa carrière dans une compagnie minière du Colorado – original pour un cheminot de quarante ans d’ancienneté -, connaît la musique. L’ancien chef de gare de Rodez sait qu’il faut surveiller les voies (quand le thermomètre affiche 37°, le rail est à 55° et se tord), les caténaires et les feux de talus.

Personne ne doute de son amour du train

Ensuite, ce Béarnais de 65 ans, amateur de rugby et de vins de Bordeaux, qui se gargarise de parler « cheminot première langue », aime le dialogue social, même rugueux ; ça aide, et on oubliera que la grève la plus longue de l’histoire du groupe depuis Mai 68 a eu lieu sous son règne, contre la réforme des retraites. Personne ne l’accusera, comme son prédécesseur Guillaume Pepy, de ne pas aimer le train. Il détaille d’ailleurs à l’envi ses atouts écologiques. Mais il voit la SNCF comme « un bout de la République », et la veut moins jacobine. Ce n’est pas gagné.

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Inflation, hausse des taux d’intérêt, Ukraine et maintenant incertitude politique, les chocs se multiplient. Pour évaluer dans un environnement de plus en plus complexe, l’expertise de la rédaction des Echos est précieuse. Chaque jour, nos enquêtes, analyses, chroniques et édito accompagnent nos abonnés, les aident à comprendre les changements qui transforment notre monde et les préparent à prendre les meilleures décisions.

Je découvre les offres



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.