google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

“Je me suis concentré sur ma guérison”


Maxime Le Forestier a gardé le secret jusqu’à sa guérison. Le chanteur de 73 ans a souffert d’un cancer de la langue découvert l’an dernier.

Maxime Le Forestier, 73 ans, vient d’annoncer qu’il s’est battu contre un cancer de la langue découvert l’année dernière. C’est dans les colonnes de L’Obs que le chanteur a dévoilé son combat. « L’an passé, à Épinay, le 3 décembre, je me suis évanoui en plein concert. Ça a forcément fait son effet dans la salle. Il n’y a pas eu l’ombre d’une communication sur les réseaux sociaux. Brassens disait que son public avait du talent. Le mien aussi », rapporte l’interprète de San Francisco et Les Copains d’abord. 

Le chanteur et auteur de Brassens et moi (Stock) est alors conduit d’urgence à l’hôpital. « Et à force d’investigations, on m’a découvert des petites saloperies regroupées à la base de la langue », indique l’artiste qui ne parle pas de cancer mais de « cellules malignes ».

Maxime Le Forestier « discret » sur sa maladie : « je me suis renfermé sur moi-même »

« L’ORL de l’Institut Curie qui m’a annoncé la nouvelle n’a pas non plus prononcé le mot ‘cancer’. Je l’ai compris quand il m’a prescrit une série de trente-cinq séances de radiothérapie. Contrairement à la chimio, la radiothérapie ne provoque pas d’effets secondaires visibles, ce qui m’a permis de rester discret », explique le septuagénaire.

Durant une année entière, Maxime Le Forestier décide de garder le secret et de ne pas parler de sa terrible maladie à son public, contrairement à ce qu’ont choisi de faire d’autres célébrités comme Patrick Sébastien, Michel Cymes, Evelyne Dhéliat ou encore Sharon Stone et Jane Fonda. « Je ne juge pas mes collègues qui en font état publiquement, parce que, face à la maladie, on est extrêmement seul. C’est si intime que chacun réagit comme il peut […] Je me suis renfermé sur moi-même, concentré sur ma guérison. Je me disais que si ça tournait mal, le public apprendrait la mauvaise nouvelle par L’Obs… Et si je guérissais, alors seulement j’en parlerais. Je suis guéri », a lancé le chanteur, sans filtre.

Dans la peur de ne pas pouvoir retrouver ses facultés vocales, Maxime Le Forestier prend ses précautions avant de commencer sa radiothérapie. « Je n’étais pas certain de rechanter un jour. À l’annonce de la maladie, j’ai fait enregistrer les cinq derniers concerts parce que je tenais à conserver un souvenir de ma voix. J’ai été cavalier. Quand on tombe de cheval, on remonte immédiatement en selle, sans quoi on n’est pas certain d’être capable d’y remonter un jour… » Aujourd’hui, Maxime Le Forestier est de retour sur scène et chante Brassens, celui à qui il dit tout devoir.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *