Groupe des créanciers de l’Ukraine : déclaration


Nous, le Groupe des créanciers de l’Ukraine, exprimons notre solidarité et notre soutien à l’Ukraine alors qu’elle se défend contre la guerre d’agression injustifiée, non provoquée et illégale menée par la Russie.

Nous notons la publication aujourd’hui d’une sollicitation de consentement de l’Ukraine pour reporter le service de la dette due aux obligataires à compter du 1er aoûtSt2022 et d’allonger les échéances de paiement.

Dans ces circonstances exceptionnelles, et reconnaissant le bilan exemplaire de l’Ukraine en matière de service de la dette à ce jour, les membres du Groupe des créanciers de l’Ukraine soutiennent cette sollicitation de consentement et encouragent vivement les obligataires à consentir à la demande de l’Ukraine. Les membres du Groupe des créanciers de l’Ukraine notent également la publication simultanée aujourd’hui d’une sollicitation de consentement de l’Ukraine pour ajuster certains mécanismes de paiement dans les termes de ses mandats liés au PIB, et encouragent les détenteurs de mandats à consentir à ces demandes.

L’approbation des propositions de l’Ukraine par les détenteurs d’obligations et de bons de souscription représenterait un soutien substantiel pour le gouvernement et le peuple ukrainiens.

À la lumière de cela, nous, en tant que créanciers bilatéraux officiels de l’Ukraine, avons l’intention de fournir une suspension coordonnée du service de la dette due par l’Ukraine à compter du 1er aoûtSt2022 jusqu’à fin 2023, avec possibilité d’une année supplémentaire, sur nos créances et conformément aux lois nationales des pays créanciers.

Nous encourageons également vivement tous les autres créanciers bilatéraux officiels à parvenir rapidement à un accord avec l’Ukraine sur une suspension du service de la dette.

Nous continuerons de coordonner étroitement et d’évaluer la situation avec le soutien du FMI et de la Banque mondiale.

Note d’information: Le groupe des créanciers de l’Ukraine comprend le Canada, la France, l’Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis d’Amérique. Les observateurs du Groupe sont l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, la Finlande, l’Irlande, Israël, l’Italie, la Corée, les Pays-Bas, la Norvège, l’Espagne, la Suède et la Suisse.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.