google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Femmessor change de nom pour Evol


(Photo: Christina @ wocintechchat.com pour Unsplash)

Diversifiée, inclusive et positive. Femmessor change de nom et d’identité de marque pour devenir Evol.

L’organisation qui travaille pour l’entrepreneuriat depuis plus de 25 ans a élargi son mandat et a créé une « enveloppe de financement pour soutenir des entreprises à propriété isolée et inclusive qui a généré un impact positif sur la société ».

« Nous avons la conviction d’avoir trouvé un nom qui incarne réellement l’ambition que nous poursuivons, soit celle de transformer l’économie en vue de la rendre plus inclusive, plus équitable et plus durable », s’est exprimé Sévrine Labelle, PDG d’Evol, par voie de communiqué.

Cette dernière fait l’annonce du nouveau nom, ainsi que de la signature «financer le changement», sur Facebook en compagnie de Danièle Henkel et de Chris Bergeron, VP créativité inclusive de l’agence Cossette.

« La volonté d’Evol de faire avancer la société de façon positive grâce à trois priorités, soit l’économie, l’écologie et l’équité, nous a grandement inspiré.es », a déclaré Chris Bergeron, dont l’agence signe la nouvelle identité de marque. Nous avons donc imaginé un mot qui mettait bien en lumière l’engagement d’Evol : donner des ailes aux entrepreneur.es d’ici et les accompagner dans leur évolution.»

«Avec sa nouvelle enveloppe de financement et grâce à l’importante expertise de son équipe, Evol a tout ce qu’il faut pour contribuer à développer le plein potentiel entrepreneurial du Québec», selon Danièle Henkel, porte-parole d’Evol.

Rappelons que depuis son premier financement public en 2001, l’organisation présente dans les 17 régions du Québec a accordé 31 M$ à 1 200 entreprises à propriété féminine, ce qui a généré 185 M$ en diffusé d’investissement et a permis la création et le maintien de 6 035 emplois. À travers les années, ce sont 75 000 entrepreneurs qui ont été supportés par les actions de l’organisation, selon le communiqué de presse.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *