face à la dégradation conjoncturelle, moins de risques et plus de cash


Figaro Bourse et placements

La rédaction du Figaro Bourse et placements propose depuis 2010 un Portefeuille de référence d‘une quinzaine de valeurs. Le point sur les derniers mouvements de cette sélection patrimoniale.

Brièvement passé, début juillet, sous les 5 800 points, le CAC 40 s’est ensuite offert un beau rebond correspondant, peu ou prou, à la «haute saison» des résultats semestriels, qui furent globalement meilleurs que prévu. D’ailleurs, le 17 août, il dépassait encore les 6 600 points. Trois semaines plus tard, l’indice parisien a pratiquement reperdu 500 points, un peu comme si après les bonnes surprises du côté des comptes du premier semestre, les investisseurs se concentraient sur les perspectives du second. Or les motifs d’inquiétude ne manquent pas: poursuite de la flambée des prix énergétiques, inflation toujours en hausse (dans l’eurozone: 8,9 % en juillet, 9,1 % en août), déclarations plus dures qu’anticipé des banques centrales, deuxième mois d’affilée de contraction de l’activité en zone euro

De la qualité, mais des risques: Stef sort du Portefeuille

Dans des marchés volatils, la performance relative de notre Portefeuille est tout juste supérieure à celle du CAC 40 depuis le dernier réveillon, en partie car les valeurs de croissance internationales…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 55% à découvrir.

Le meilleur du conseil boursier : 0,99€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.