google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

des trimestriels solides et de nouvelles acquisitions


Aiman Ezzat est le directeur général de Capgemini depuis le 20 mai 2020. JOEL SAGET/AFP

Malgré une base de comparaison élevée, le groupe a publié une activité meilleure qu’anticipé au troisième trimestre et a réitéré ses guidances.

Après un deuxième trimestre tonitruant, qui avait enregistré une croissance organique de 18,2%, le rythme du groupe de services informatiques est resté soutenu. Le chiffre d’affaires a atteint 5,55 milliards d’euros, en hausse brute de 22%, de 15,7% à taux de change constants et de 14,3% à données comparables.

À devises constantes, qui est la mesure privilégiée par la société, toutes les régions où opère le groupe affichent des progressions à deux chiffres. Ainsi, l’Amérique du Nord, qui regroupe 33% des ventes, gagne 14,7%, la France (18% du CA) s’améliore de 12,7% et le Reste de l’Europe (28%) de 15,5%. La zone Asie-Pacifique et Amérique latine (9%) accélèrent de 24,1% quand celle du Royaume-Uni & Irlande (12%) s’adjuge 17,2%.

Un rythme qui reste très soutenu

Sur neuf mois, les facturations s’élèvent à 16,24 milliards d’euros, soit une progression brute de 22,5% et de 17,5% à taux de change constants pour une croissance organique de 16,2%. Depuis le début de l’année, les effectifs ont augmenté de 16% pour un total de 358 400…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 52% à découvrir.

Le meilleur du conseil boursier : 0,99€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *