google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

dépenses en hausse de 3,2% en 2024

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Le gouvernement prévoit des dépenses d’assurance maladie en hausse de 3,2% en 2024, ont affirmé à l’AFP des sources parlementaires concordantes.

Ce chiffrage au communiqué des parlementaires, de la majorité et de l’opposition, runis lundi par le gouvernement afin de leur présenter les orientations du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2024.

Selon plusieurs parlementaires présents, le gouvernement vise une progression de 3,2% de l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (Ondam) en 2024.

On a un PLFSS qui doit permettre d’atterrir après les années Covid et le quoi qu’il en cote, qui a permis de beaucoup accompagner les acteurs de sant face à l’pidmie, a estim le député (Horizons) Frdric Valletoux, jugeant que cet atterrissage est nécessaire après la flambe de dépenses et la pandémie.

On n’a pas parlé vraiment des recettes, on a surtout parlé de réduction des dépenses à regret de son côté du député PS Arthur Delaporte. Le gouvernement pense pouvoir obtenir des recettes avec la lutte contre la fraude, mais on sait que ce n’est pas grand choix, a-t-il ajouté.

Leur cadre c’est l’autrichien, a annoncé de son côté le député LFI Hadrien Clouet dans une vidéo diffusée sur le réseau social X (ex-Twitter). Ils ont confirmé la piste de faire payer un peu plus les médicaments et les consultations par les patients, at-il notamment indiqué.

Le gouvernement a déjà indiqué qu’il souhaitait doubler 1euro la franchise sur les boîtes de médicaments payées par les assurances sociales, avec un maintien d’un plafonnement de cette franchise 50euros.

La trajectoire financière pluriannuelle prévue par le gouvernement était très claire, a indiqué le député Modem Cyrille Isaac-Sibille à l’AFP. Cela serait bien si le gouvernement nous présentait maintenant sa stratégie d’ensemble sur la santé à-il ajouté.

Un lu de la majorité déplore que le gouvernement ait donné l’impression de baisser les bras sur la lutte contre le tabagisme et l’alcool lors de cette réunion avec les parlementaires. Cela serait dramatique, at-il jug.

Le ministre des comptes publics Thomas Cazenave, le ministre de la Sant Aurlien Rousseau, la ministre dlgue aux professions de sant Agnès Firmin Le Bodo, la ministre des Solidarités Aurore Berg notamment ont participé à ce changement avec les parlementaires, une innovation baptise les comptes de Sgur .

Reproduction interdite.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *