Crédit Mutuel Alliance Fdrale signe un semestre record, port par ses banques de détail


Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, entité qui rassemble 14 des 18 fédérations régionales du groupe Crédit Mutuel, a publié jeudi des résultats records au premier semestre, porté notamment par la bonne santé de ses banques de détail.

De janvier fin juin, la banque dont le siège est installé à Strasbourg a dégagé un bénéfice net du groupe de 2,0milliards d’euros, en légère hausse de 5,6% sur un an.

Les comptes témoignent d’une très belle performance globale qui allie solidité et dynamisme, s’est flicité le président Nicolas Thry lors d’une conférence de presse par téléphone.

Ils s’inscrivent dans la droite ligne de l’année 2021, historique pour Crédit Mutuel Alliance Fdrale, avec un bénéfice record de 3,5milliards d’euros. L’alliance accordée alors une fédération de moins, le Crédit Mutuel Nord Europe l’ayant rejoint en janvier.

Concernant l’activité commerciale, le produit net bancaire (PNB), quivalent du chiffre d’affaires, a atteint 8,56milliards d’euros sur les six premiers moins de l’année, en hausse de 1,8% sur un an primtre constant.

Les réseaux bancaires (dont les caisses locales affiliées et le CIC), qui apportent près de la moitié de cette somme, voient leurs revenus augmenter de 7,4 %, notamment grâce à la marge d’intérêt et aux commissions. L’activité crédit à la consommation est elle aussi en hausse, de 5,8%.

Les métiers spécialisés, dont le PNB est en légère baisse de 1,8%, recouvrent une réalité contrastée : forte progression du capital-investissement (+18,5%) et dégringolade des activités de marche (-34,2%).

Le métier d’assurances a galement souffert (-19,8%), impact entre autres par la hausse de la sinistralité, dont les épisodes de grêle en France.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères verser limiteur vos frais bancaires

Le réchauffement climatique se voit directement dans les comptes, a soulign M. Thry, avec par exemple des charges sur les événements naturels passant de 65millions d’euros au premier semestre 2021 à 211millions d’euros au premier semestre 2022.

Le cot du risque, c’est–dire les sommes provisionnes pour faire face aux ventuels impays sur les crdits consentis, at multipli par deux et demi pour s’tablir 470millions d’euros conforme des scnarios conomiques prudents, justifie le groupe bancaire.

Ces résultats ne comprennent pas ceux du groupe Crédit Mutuel Arka, qui dirigent les fédérations Bretagne et Sud-Ouest et diverses filiales, toujours en conflit avec sa maison mère.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.