google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

conjoncture porteuse pour les actions à fort dividende


Ces fonds à dividendes recherchent souvent un compromis entre valorisation raisonnable, qualité du bilan et côté défensif de l’activité. ipuwadol / stock.adobe.com

Les actions à fort dividende ont le mérite de distribuer des revenus.

Le marché brûle aujourd’hui ce qu’il adorait hier. En témoigne la désaffection brutale pour des valeurs de la tech américaine comme Amazon (-40%) ou Meta, ex-Facebook (-66%).

Ces valeurs, dont le potentiel de croissance est supérieur à celui de l’économie en général, ont un handicap dans le contexte actuel : leur activité est sensible à la hausse des taux d’intérêt (pour celles qui doivent se refinancer) et à l’inflation si elle s’installe durablement.

On oppose traditionnellement ces valeurs dites de croissance (croissance) aux valeurs décotées (évaluer) qui affiche un niveau de cote inférieur à leur moyenne historique, dans l’espoir qu’elles s’en rapprochent. Ce type de valeurs est revenu en grâce à cette année, mais le timing n’est sans doute plus idéal pour en acheter. Ce sont souvent des valeurs cycliques, vulnérables au risque de recul que de plus en plus de professionnels délivrés en 2023, en Europe et aux États-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *