google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
BLOGBOURSE

Comment les marchés font face à la hausse des taux?

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Avec cette nouvelle donne, les gérants bouleversent leur allocation d’actifs. 584172366/Xilon – stock.adobe.com

Les investisseurs reviennent sur les obligationset misent sur certaines actions triées sur le volet.

Cet été, les taux d’intérêt ont fait un bond en avant. Aux États-Unis, le rendement des «treasuries» à dix ans est passé d’environ 3,3 % à près de 4,3 %. Il faut remonter plus de 15 ans en arrière, au moment de la crise des «subprimes», pour retrouver de tels rendements sur la dette américaine. La hausse est générale. Les intérêts du «bund» allemand à dix ans, la référence de la zone euro, évoluent à près de 2,7 %, alors qu’ils étaient négatifs début 2022, l’OAT française de même échéance sert actuellement plus de 3% et la BCE vient tout juste de relever son principal taux directeur à 4 %.

Ce mouvement est loin d’être neutre pour les marchés. Avec cette nouvelle donne, les gérants bouleversent leur allocation d’actifs. Pendant des années, les actions ont profité de la générosité des banques centrales. L’argent coulait à flots, et faute d’alternative, les investisseurs se ruaient sur les marchés d’actions. C’est le fameux effet «Tina» («There is no alternative»). Mais, avec la hausse des…

Cet article est réservé aux abonnés Bourse et placements. Il vous reste 80% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement. Sans engagement.

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ?
Connectez-vous

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *