google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Cette île en Écosse est à vendre au prix d’un 2-pièces parisien


Voilà un petit coin de paradis qui pourrait ravir les adeptes du télétravail! Une île «spectaculaireeet “isolé», des «vues à couper le souffle», une «opportunité rare», aux dires de Knight Franck qui commercialise le bien, est à vendre. Située en Écosse, cette vaste étendue de terre, en forme de poire ou de larme – c’est selon -, est à vendre pour 350.000 livres sterling, soit environ 417.000 euros. L’équivalent d’un 41 m² à Paris. Un prix abordable pour un bout de terre de plus de 11 hectares, situé à environ 1 kilomètre des côtes d’Arran (voir la carte ci-dessous) et que les propriétaires actuels, des créateurs de mode, ont acquis dans les années 1980.

Le phare de l’île, qui a été allumé pour la première fois en 1790 et ce, jusqu’en 1990, date à laquelle la lumière a été automatisée, est incluse dans la vente. Idem pour l’ancien logement du gardien du phare, qui comprend 2 pièces de réception et 5 chambres. «Le logement n’a pas été utilisé ces dernières années et doit être rénové (voir notre diaporama en illustration principale)», précise l’agence immobilière, relayée par le quotidien écossais The National. Ajoutez des jardins clos qui s’étendent sur un peu plus d’un hectare ainsi qu’une paire de dépendances «plus modernes» composé d’une chambre double avec un coin salon et une kitchenette, une salle de douche, un hall d’entrée, une salle de réception ou encore l’ancienne salle du générateur. D’autres dépendances, plus traditionnelles, utilisées actuellement comme des bâtiments de stockage, peuvent être agrandies. À condition que les futurs acheteurs obtiennent un ou plusieurs permis de construire.

» LIRE AUSSI – Un couple de Français fera de cette île bretonne sa résidence secondaire

Accessible en bateau ou hélicoptère – un héliport a été aménagé dans les jardins clos -, l’île de Pladda est aussi connue pour être un endroit idéal de reproduction pour les oiseaux de mer migrateurs. «Plus de 100 espèces ont été enregistrées sur l’île dans le passé. L’île a des colonies de reproduction réussies de sternes arctiques, une variété d’espèces de goélands, des tournepierres et des cormorans huppés», souligne l’annonce immobilière. En vente depuis quelques jours, l’île aurait reçu un nombre «encourager» de demandes de renseignements, selon Tom Stewart-Moore, l’agent en charge de la vente. Reste à savoir si ces marques d’intérêt aboutiront à une offre.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *