google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0
ACTUALITESBLOG

Cazenave se fllicite d’avances très concrètes lors d’une réunion avec l’opposition

[ad_1]

google.com, pub-9809009992858082, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Le ministre des Comptes publics Thomas Cazenave s’est félicité mardi soir « d’avancées très concrètes » à l’issue des discussions à Bercy avec une vingtaine de parlementaires de la majorité et de l’opposition autour du projet de budget pour 2024.

Pour moi, sur des avancées très concrètes même s’il n’y a pas de consensus général de tous les groupes sur tous les sujets, a déclaré M. Cazenave l’AFP et au journal Le Monde.

La Première ministre Elisabeth Borne a récemment évoqué la possibilité de faire passer en force le budget en activant l’article 49 alina 3 de la Constitution, comme pour le budget 2023.

Ce n’est pas parce qu’il n’y aura pas d’accord pour voter le budget qu’on ne doit pas essayer de travailler les uns et les autres sur des sujets qui, un moment, peuvent nous rassembler, a ajouté le ministre.

Transition écologique, justice fiscale et lutte contre la fraude ainsi que la question du logement étaient au menu de cette deuxième réunion des Dialogues de Bercy – une initiative lancée en 2022 pour présenter plus tt qu’auparavant les grandes lignes des textes budgétaires aux parlementaires.

Sur la transition écologique, le ministre s’est dit ouvert travailler sur les budgets verts des collectivits territoriales, le concept de dette verte et une vision pluriannuelle des financements de la transition écologique.

J’ai indiqu que j’étais d’accord pour qu’on avance sur ces sujets, qu’on pourra mettre (dans le texte) par voie d’amendement, a indiqu M. Cazenave.

L’ouverture de l’co-prt à taux zéro pour les copropriétés a également été discutée.

Sur la justice fiscale, le ministre a indiqué qu’il avait proposé un groupe de travail sur la transposition du pilier deux de l’OCDE des entreprises aux particuliers notamment les plus fortuns.

En octobre 2021, un terrain d’entente avait t trouvé sur la création d’un impt minimum mondial de 15% sur les bénéfices des multinationales, le pilier deux de la réforme de l’OCDE, en voie d’être appliqué par une cinqquantaine. d’états.

La fiscalité des logements meubls type Airbnb, qui bénéficie aujourd’hui d’un régime fiscal plus favorable que les logements lous pour de plus longues durées, a également été au cur des discussions mardi. Le ministre s’est dit dispos travailler sur la vision du dispositif.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *