Catastrophes naturelles et guerre en Ukraine font perdre 239 millions d’euros Scor au premier semestre


Le groupe de réassurance français Scor a publié jeudi une perte nette de 239 millions d’euros pour le premier semestre, attaché par la guerre en Ukraine et l’impact de nombreuses catastrophes naturelles, notamment une sécheresse au Brésil.

Le premier semestre 2022 at marqu par une srie d’vnements exceptionnels, tant en rassurance de dommage et de responsabilit qu’en rassurance vie et sant, qui ont eu un impact ngatif sur notre performance financire, explique le directeur gnral Laurent Rousseau, cit dans un communiqué

Les primes brutes mises, quivalent du chiffre d’affaires, ont cependant augmenté de 8,3% taux de change constants au premier semestre par rapport la même période en 2021, 9,69milliards d’euros.

Au deuxième trimestre 2022, le groupe affiche une perte nette de 159millions d’euros, après un premier trimestre dj dans le rouge (-80millions d’euros), affecte par la guerre en Ukraine.

La période d’avril juin a notamment été marquée par de fortes inondations en Afrique du Sud et des tentations en France, détaille la société, dont l’activité consiste à assurer les assureurs.

Ce résultat contraste fortement avec le premier semestre 2021, lorsqu’elle gagnait 380millions d’euros.

Frais bancaires : jusqu’ 259 € d’économies grâce à notre comparateur

Cependant cette annonce n’est qu’une demi-surprise. Le 12 juillet, Scor avait chiffr publiquement 200millions d’euros l’impact sur ses comptes de la scheresse au Brésil pour la première moiti d’anne. Il est finalement de 193millions d’euros, dont l’essentiel porte sur le deuxième trimestre.

Dans cet environnement complexe, Scor valide le cap et se prépare à affronter des vents contraires et tire parti des courants plus porteurs à venir, indique son communiqué de résultats.

Sa stratégie consiste notamment à réduire son exposition aux pris sensibles à l’évolution du climat.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.